Finnair croît vers l’Asie plus vite que prévu

Finnair s’attend à réaliser ses objectifs de croissance vers l’Asie avec deux ans d’avance sur le calendrier qu’elle s’était fixée initialement. 

En septembre 2015, Finnair avait annoncé son intention de doubler son trafic vers l’Asie à l’horizon 2020, par rapport au niveau de 2010. Hier lundi, la compagnie a fait savoir que cet objectif serait réalisé avec deux ans d’avance. « Finnair prévoit d’atteindre en 2018 l’objectif de doubler son trafic asiatique en comparaison de 2010, deux ans plus tôt que l’objectif précédent de 2020 » , a annoncé la compagnie dans un court communiqué lundi 26 juin.

Finnair indique également qu’elle continue de « se concentrer sur l’expérience client » et qu’elle vise à presque doubler ses revenus annexes d’ici 2020, par rapport à 2016.

Avec ceci, Finnair se fixe un nouvel objectif : porter le nombre de passagers transportés annuellement à 20 millions d’ici 2030, « en mettant l’accent sur le trafic asiatique » . En revanche, les objectifs financiers demeurent inchangés.

Pour mémoire, la compagnie a transporté près de 11 millions de passagers en 2016. Au 1er trimestre 2017, l’Asie a représenté 53% du trafic de Finnair (en RPK) et 49% de la capacité offerte (en SKO). « La part du trafic asiatique est plus élevée chez Finnair que chez ses concurrents, ce qui place l’entreprise dans une position idéale pour bénéficier de ces marchés en pleine croissance » , a fait valoir la compagnie dans son rapport annuel. Finnair figure parmi les 5 premières compagnies aériennes en termes de part de marché sur les itinéraires qu’elle exploite.

La compagnie basée à l’aéroport d’Helsinki-Vantaa dessert aujourd’hui 18 destinations en Asie, 7 sur le continent américain et plus de 70 en Europe.

Rappelons que la Finlande a conclu le mois dernier deux traités aériens qui vont permettre à Finnair, sa compagnie nationale, de développer les liaisons vers l’Asie : un premier avec la Russie, qui étend le nombre de vols autorisés sur la route trans-sibérienne ; et un second avec la Chine qui offre la possibilité d’ouvrir de nouvelles lignes.

Finnair a fait de l’introduction des Airbus A350-900 un pilier de son expansion. À fin mai, la compagnie a pris livraison de 8 appareils sur les 19 qu’elle a commandés. 3 autres doivent lui être livrés en 2017, les 8 derniers entre 2018 et 2023.

Photo © Paul BANNWARTh : Airbus A350-900 de Finnair (MSN 018) à Toulouse, le 16 juin 2015 – Carte © Finnair

 

Laissez un commentaire