Norwegian inaugure ses vols transatlantiques en 737

Norwegian Air Shuttle opère désormais des vols transatlantiques en Boeing 737. La low-cost entame ainsi une nouvelle phase d’expansion sur le long-courrier. Au total, elle proposera douze lignes entre l’Europe et la côte des États-Unis avec des monocouloirs cet été.

Norwegian a inauguré jeudi 15 juin ses services transatlantiques en Boeing 737 avec une première route entre Édimbourg et l’aéroport de Newburgh-Stewart International au Nord de New York. La ville écossaise sera également reliée à Providence (Rhode Island) dès ce 16 juin et à Hartford (Connecticut) à partir de demain.

Au cours du week-end du 4 juillet, la compagnie ouvrira des liaisons depuis Newburgh et Providence vers Dublin, Belfast et Bergen. Providence disposera également d’un service vers Cork.

Au total, la compagnie aérienne opèrera cet été 42 fréquences par semaine entre la côte Est des États-Unis et l’Europe avec des Boeing 737. Les vols sont exploités pour l’instant en 737-800, limités à 150 passagers sur 189 sièges, en attendant l’arrivée des 737 MAX dont la première livraison a été repoussée à la fin du mois. Norwegian deviendra alors la première compagnie aérienne à mettre en service cet appareil de nouvelle génération aussi bien en Europe qu’aux États-Unis.

Norwegian est présente sur le transatlantique depuis 2013 mais toutes les lignes étaient opérées jusqu’ici en Boeing 787 Dreamliner. Les vols étaient proposés uniquement à partir d’aéroport majeurs : Oslo, Copenhague, Stockholm, Londres-Gatwick, Paris-Charles de Gaulle et Barcelone du côté européen (plus Rome-Fiumicino à partir de 2018). L’utilisation de monocouloirs permet à la compagnie de desservir des aéroports secondaires – et de bénéficier de redevances aéroportuaires réduites.

« Non seulement Norwegian transforme les voyages transatlantiques en reliant les petites villes à des larges bassins de population, mais nous permettons également à un nouveau marché de voyageurs d’accéder à des voyages abordables et de qualité supérieure » , estime Bjorn Kjos, le directeur exécutif de Norwegian. Le dirigeant indique également que les consommateurs ont « répondu favorablement » aux nouveaux services sur les deux rives de l’Atlantique grâce aux tarifs proposés (à partir de 99 dollars au départ des États-Unis).

Pour soutenir ses nouvelles routes transatlantiques, Norwegian a ouvert de nouvelles bases équipages sur les aéroports de Newburgh et Providence, qui s’ajoutent à New York-JFK et Fort Lauderdale aux États-Unis, ainsi qu’à Édimbourg, sa seconde au Royaume-Uni après Londres-Gatwick. Au total, la compagnie emploie 600 membres d’équipage aux États-Unis et 800 au Royaume-Uni.

Pour accompagner sa croissance, Norwegian prendra livraison cette année de six Boeing 737 MAX 8 (sur 110 commandés), dix-sept 737-800 et neuf 787-9 Dreamliner. La compagnie envisage également de lancer des liaisons long-courriers avec le futur Airbus A321LR dont elle a commandés trente exemplaires.

 

Photo © Paul BANNWARTH : Boeing 737-800 de Norwegian

Laissez un commentaire