HOP! Air France : les pilotes appelés à six jours de grève début juillet

Le SNPL appelle les pilotes de HOP! Air France à cesser le travail du 3 au 8 juillet 2017 afin de faire entendre leur voix dans les négociations sur une nouvelle convention collective.

Des négociations ont été ouvertes entre la direction de HOP! et les représentants des pilotes en vue de la rédaction d’une nouvelle convention collective pilotes consécutivement à la fusion des compagnies Airlinair, Brit Air et Regional au sein de la Holding HOP!.

Dans un communiqué daté du 5 juin, le bureau du SNPL de HOP! Air France reproche à la direction de la compagnie « plus de douze mois d’atermoiements » et « l’absence manifeste de volonté » d’aboutir à « une solution acceptable » . Il dénonce « tout particulièrement l’amateurisme de ses interlocuteurs et leur méconnaissance des accords existants au sein des trois entités » . Le syndicat majoritaire chez les pilotes d’Air France dépose ainsi un préavis de six journées de grève « pour sortir de cette impasse » .

Les revendications portent sur la négociation d’une convention collective unique, des améliorations salariales et une meilleure gestion des effectifs.

Selon le communiqué du syndicat, ses demandes sont les suivantes :

  • une négociation objective et loyale de la nouvelle Convention Collective Unique pour les pilotes de HOP! ;
  • Un accord portant sur l’uniformisation des rémunérations, en rapport avec les efforts de productivité consentis par tous les pilotes depuis 2014, sachant que les grilles de salaires des PNT HOP! sont gelées depuis 2008 et que de nombreux pilotes subissent des blocages d’échelons depuis plusieurs années ;
  • Une gestion efficace des effectifs pilotes de HOP! pour permettre le départ rapide vers Air France des PNT ayant réussi la sélection AF (près de 140) et de ses conséquences en termes de réorganisation de la flotte.

Le SNPL explique que “la fusion précipitée” des trois compagnies “avait préalablement désorganisé le fonctionnement des opérations” et que “la situation a été aggravée par le manque d’anticipation des départs de pilotes ayant réussi la sélection Air France” .

En outre, « le retard » pris dans les négociations et « la recherche permanente d’une baisse des coûts opérationnels reposant sur les seuls salariés » , ajoutés à « l’absence totale de projets d’avenir ambitieux pour la compagnie » , sont venus progressivement « entamer la motivation de pilotes qui ont pourtant consenti de nombreux efforts depuis 10 ans » .

Le Bureau SNPL HOP! ALPA affirme cependant sa volonté de renouer « un dialogue constructif » avec la direction de HOP! Air France. Au-delà des revendications spécifiques aux pilotes, il attend de cette dernière la définition « d’une politique d’avenir permettant à HOP! de trouver pleinement sa place au sein du Groupe Air France » .

Photo © Paul BANNWARTH : ATR 72-600 de HOP! Air France

Laissez un commentaire