IndiGo signe pour jusqu’à 50 ATR

ATR a signé une lettre d’intention avec la low-cost indienne IndiGo portant sur la vente de jusqu’à cinquante ATR 72-600 destinés au développement d’une nouvelle offre régionale.

C’est un accord d’importance qu’a annoncé ATR ce 9 mai : les cinquante turbopropulseurs représentent une valeur estimée à plus de 1,3 milliard de dollars au prix catalogue. Toutefois, le contrat inclut une certaine flexibilité qui permettra à IndiGo de réduire le nombre d’avions livrés sous certaines conditions. La première livraison est attendue d’ici la fin 2017. Vingt appareils pourrait avoir rejoint la flotte d’ici la fin 2018, selon un communiqué séparé d’Interglobe Aviation, la holding qui détient IndiGo.

La compagnie indienne se prépare ainsi à développer considérablement son offre régionale. Elle exploite à ce jour 114 Airbus A320ceo et 20 A320neo. Sa décision d’acquérir des ATR 72-600 coïncide avec le lancement du Plan de connectivité régionale, baptisé « UDAN », élaboré par le gouvernement indien. Il vise à dynamiser le développement économique du pays, la création d’emplois et l’activité touristique en améliorant la connectivité avec les petites villes et les zones enclavées. Ce plan doit permettre la création de 100 nouveaux aéroports d’ici deux à trois ans, et les compagnies aériennes bénéficieront d’un soutien financier et d’autres avantages incitatifs visant à rendre le transport aérien plus abordable.

C’est ainsi que « nous entreprenons un grand voyage visant à construire un réseau régional à l’échelle de notre pays et à connecter des villes qui n’ont pas bénéficié du développement de l’aviation indienne » , a expliqué Aditya Ghosh, le président d’IndiGo. « Les faibles coûts opérationnels des ATR nous permettront de construire un large réseau d’aviation régionale à des tarifs raisonnables » .

Justifiant le choix des ATR, le dirigeant a souligné « l’incroyable flexibilité opérationnelle » de ces appareils, leur capacité à atterrir dans des aéroports isolés pourvus d’infrastructures limitées et leur cabine « moderne et confortable, pour le plus grand plaisir de nos passagers » .

Créée en 2006, IndiGo est aujourd’hui la compagnie aérienne la plus fréquentée d’Inde, avec 39,9 % de parts de marché en mars 2017. Elle dessert 46 destinations, dont 39 intérieures et 7 internationales. Son carnet de commandes auprès d’Airbus est gigantesque et inclut 390 A320neo et 20 A321neo restant à livrer.

De son côté, ATR, co-entreprise d’Airbus et Leonardo, semble reprendre des couleurs. L’année 2016 a été marquée par seulement 36 commandes, deux fois moins qu’en 2015. Le contrat avec IndiGo est cependant le deuxième annoncé par le constructeur depuis le début de 2017, après celui avec Iran Air portant sur 20 ATR 72-600 plus 20 options.

Rappelons qu’Air India a également commandé dix ATR 72-600 dans le cadre de ce même Programme de connectivité régionale. Mais ces appareils sont pris en location auprès de Dubai Aerospace Enterprise (DAE).

Avec près de 100 millions de passagers en 2016, le marché intérieur indien connaît une expansion rapide. Il enregistre une hausse continue de plus de 20 % par an et devrait se classer au rang de 3e plus grand marché régional au monde d’ici 2020.

Visuel ATR : ATR 72-600

Laissez un commentaire