Grève HOP ! Air France : des vols annulés vendredi 7 avril

HOP! Air France annule plus de 140 vols vendredi 7 avril 2017, première des deux journées d’un mouvement de grève lancé par plusieurs syndicats.

HOP! Air France a prévenu que son programme des vols effectués avec des avions régionaux serait perturbé pour les journées du vendredi 7 et samedi 8 avril 2017, suite au préavis de grève confirmé par plusieurs syndicats des personnels navigants commerciaux (PNC) et des personnels au sol.

L’ensemble des vols opérés par des avions de type Airbus et les vols Navette seront opérés normalement pendant cette période, a indiqué la compagnie.

Sur les réseaux court- et moyen-courriers, HOP! prévoit d’assurer « 85 % des vols » . Selon le programme qu’elle a mise à jour sur son site Internet, ce sont plus de 140 vols qui sont annulés dans de nombreuses escales de son réseau.

« La direction de HOP! déplore le maintien de cette grève venant pénaliser la clientèle de la compagnie en cette période de vacances scolaires » , a-t-elle fait savoir en ajoutant que ses équipes « mettent tout en œuvre pour limiter les désagréments que cette grève occasionnera pour ses clients » .

HOP! met en place des mesures commerciales : la compagnie offre à ses clients ayant réservé un vol le 7 ou le 8 avril, la possibilité de modifier leur voyage, que le vol soit annulé ou non. Pour les clients dont le vol est annulé, le billet pourra être reporté jusqu’au 16 avril ou remboursé. L’ensemble des mesures commerciales est détaillé sur les sites internet de HOP! et d’Air France.

Les hôtesses et stewards de HOP! sont appelés à la grève vendredi et samedi par trois syndicats, SNPNC-FO, UNAC et CGT, qui se disent « inquiets » pour l’avenir de la filiale régionale d’Air France.  Le mouvement est doublé d’un préavis de plusieurs syndicats au sol.

Sur son blog, la CGT HOP! demande « la définition d’un périmètre d’activité de la compagnie HOP ! au sein du groupe Air France, la présentation d’un business plan, des mesures concrètes concernant l’amélioration des conditions de travail , la négociation des futurs accords collectifs dans une véritable démarche d’harmonisation sociale » et s’inquiète du « devenir du secteur Turbopropulseur » .

Photo © Paul BANNWARTH : Embraer 170 de HOP! Air France à Mulhouse-Bâle (25/01/2016)