Air Austral et Air Madagascar officialisent leur union

Hier mardi, Air Austral et Air Madagascar ont signé un protocole d’accord actant leur partenariat stratégique. La compagnie réunionnaise assurera le développement de sa partenaire malgache et rentrera à son capital avec un investisseur.

Après avoir été choisie le mois dernier comme « soumissionnaire préféré » , Air Austral a signé mardi 4 avril à Tananarive un protocole d’accord avec Madagascar. « Ce moment marque une étape importante de sa prise de participation au capital d’Air Madagascar » , a indiqué la compagnie malgache. Air Austral « peut désormais s’atteler à la prochaine phase du processus, celle de la recherche d’un investisseur, partenaire financier. Le partenariat définitif sera finalisé et signé d’ici à 2 mois » .

Pour Léon Rajaobelina, président du Conseil d’administration d’Air Madagascar, « ce partenariat, qui doit s’inscrire dans la durée, permettra de rétablir les fondamentaux de la compagnie et de replacer Air Madagascar au centre du développement de l’aviation au niveau national, régional et à l’international. Le business plan proposé par Air Austral permettra de développer des accords commerciaux avec de grandes compagnies internationales » .

Marie-Joseph Malé, PDG d’Air Austral, soutient quant que à lui que « nous portons à travers notre projet, une réelle volonté, une réelle motivation, celle de pouvoir contribuer au renouveau d’Air Madagascar et faire que la compagnie puisse se redresser, qu’elle retrouve ses fondamentaux et qu’elle se développe à nouveau » . Et d’ajouter : « il nous reste encore à franchir de nombreuses étapes. Il s’agit maintenant de s’atteler à la tâche avec force et détermination et ce n’est qu’ensemble que nous y parviendrons » .

Selon Air Madagascar, plus d’une trentaine de sociétés se sont manifestées au début de ce processus de recherche de partenariat stratégique. Sept compagnies aériennes ont été pré-qualifiées pour soumettre une offre. Aujourd’hui, l’Etat malgache est entré dans la phase finale des négociations qui doit aboutir à la signature d’un contrat de partenariat stratégique le 31 mai 2017. Il a précédemment indiqué qu’il entend conserver 51% du capital d’Air Madagascar dans le cadre de cette privatisation partielle.

L’ensemble des étapes s’est déroulé avec l’appui du cabinet IOS Partners assisté par le cabinet TroyAvi, grâce à un financement de la Banque Mondiale.

Photo Airbus A340-300 d’Air Madagascar – CC BY-SA 2.0 Maarten Visser