L’Antonov 132 décolle

L’avionneur ukrainien Antonov a opéré le 31 mars le premier vol d’essai de l’An-132, un appareil polyvalent développé avec le soutien de l’Arabie Saoudite.

L’An-132 est l’un des trois nouveaux avions qui a effectué son baptême de l’air hier vendredi, avec l’A319neo d’Airbus et le 787-10 Dreamliner de Boeing.

Trois mois après le roll-out, le prototype An-132D a décollé le 31 mars au matin de Kiev-Svyatoshin, où se situe le centre de production d’Antonov, avec un équipage composé de deux pilotes d’essai et d’un d’ingénieur d’Antonov ainsi que d’un pilote d’essai de la firme saoudienne Taqnia Aeronautics Company. Après un vol d’1h50 environ, l’appareil s’est posé à Kiev-Gostomel, où se situe le centre d’essai en vol d’Antonov.

« Je suis fier de mes compatriotes, des milliers de travailleurs non seulement de l’usine Antonov mais aussi des nombreuses industries ukrainiennes qui ont fait et feront tous les efforts pour démarrer la production en série de l’An-132 » , a déclaré à l’arrivée de l’appareil Petro Porochenko, le président de l’Ukraine, cité dans un communiqué.

L’An-132 est la version remotorisée et profondément remaniée de l’An-32. Il est alimenté par deux moteurs Pratt & Whitney PW150A, qui équipent également les Bombardier Q400. Plusieurs fournisseurs occidentaux participent au programme. Les hélices sont fournies par Dowty (filiale de GE), l’avionique par Honeywell, l’équipement en oxygène par Zodiac Aerospace et le système d’air conditionné par Liebherr.

Comme son prédécesseur, l’An-132 est conçu pour être exploité dans des conditions difficiles (climat chaud, haute montagne), en disposant d’une puissance importante et de la capacité à atterrir et décoller sur tous les types d’aérodromes.

Appareil polyvalent de type court et moyen-courrier, l’An-132 peut servir à différentes applications, comme le transport de troupes ou de marchandises. Les différentes configurations de la cabine permettent de transporter 75 soldats, 27 blessés sur des brancards ou encore trois palettes 88 x 125 pouces. L’aéronef doit offrir une vitesse de croisière maximale de 500 km/h, une altitude de croisière maximale de 9.000 mètres, et transporter une charge utile maximale de 9,2 tonnes.

Après une phase de tests, l’avion doit être démontré en Arabie Saoudite qui souhaite développer son industrie aéronautique à travers sa participation à l’An-132.

Préalablement au premier vol, Antonov a réalisé des essais sur piste comme le montre cette vidéo :

Photos © V. Koba / Antonov : premier vol de l’An-132 (31/03/2017)

 

Laissez un commentaire