Crash du 747 au Kirghizistan : les enregistreurs de vol sérieusement endommagés

Les enregistreurs des paramètres de vol (FDR) et de voix dans le poste de pilotage (CVR) du Boeing 747-400 F d’ACT Airlines, qui s’est écrasé à la mi-janvier à Bichkek au Kirghizistan, sont sérieusement endommagés et témoignent d’une exposition à des températures élevées, a indiqué l’Interstate Aviation Committee (IAC).

L’autorité russe en charge de l’enquête technique a réceptionné le 19 janvier ces deux enregistreurs de vol dans son laboratoire de Moscou. En raison de leur état, le téléchargement des données n’a pas pu être effectué « normalement » , selon IAC.

Les experts ont procédé à une inspection visuelle et à l’ouverture des cartes mémoire. Les données du FDR ont été récupérées et leur analyse préliminaire montre que les informations sur l’accident ont bien été enregistrées. La récupération de l’interface du CVR, quant à elle, se poursuit.

L’enquête continue également sur le site de l’accident. Les investigations sont menées conjointement par IAC et des représentants du NTSB et de la FAA des États-Unis, de la Commission d’enquête turque sur les accidents (KAIK), de Boeing et d’ACT Airlines.

Le Boeing 747-400 F d’ACT Airlines, compagnie turque opérant sur le nom de MyCargo Airlines, s’est écrasé le 16 janvier au matin sur un village à 1,5 kilomètre de l’aéroport Bichkek-Manas. L’appareil arrivait de Hong Kong et devait continuer à destination d’Istanbul, opérant le vol Turkish Airlines TK6491. À ce jour, les causes de l’accident ne sont pas déterminées. 38 morts sont à déplorer, les 4 membres d’équipage et 34 personnes au sol.

Photos © IAC