L’aéroport de Nice espère un vol quotidien de Qatar Airways

L’aéroport Nice-Côte d’Azur se félicite du retour de Qatar Airways en juillet prochain avec cinq vols par semaine et espère que la France autorisera rapidement le passage à une fréquence quotidienne.

La semaine dernière, Qatar Airways a annoncé la reprise de sa liaison reliant les aéroports Doha-Hamad International et Nice-Côte d’Azur. À compter du 4 juillet 2017, la compagnie membre de Oneworld exploitera cinq vols par semaine, tous les jours sauf les lundis et mercredis, en Boeing 787-8 de 254 places.

« Nous nous réjouissons du retour de Qatar Airways sur notre plateforme niçoise » , a déclaré dans un communiqué Dominique Thillaud, président du directoire d’Aéroports de la Côte d’Azur, avant d’ajouter : « nous espérons que le passage en vol quotidien sera autorisé par la France au plus vite » .

Qatar Airways a commencé à desservir Nice en novembre 2010 avec trois vols par semaine faisant escale à Milan-Malpensa. La ligne a été suspendue en mai 2013. La compagnie a expliqué qu’elle préférait renforcer la desserte de Paris-Charles de Gaulle alors que le gouvernement français lui refusait l’autorisation d’effectuer plus de vols vers la France. Par la suite, de nouveaux droits de trafic lui ont été accordés.

Dominique Thillaud estime ainsi que le retour de Qatar Airways, « quatre ans après le départ forcé » , est « un juste rééquilibre pour un acteur de poids, de renommée mondiale, soutenant activement le développement de notre Territoire » .

Le président de la société aéroportuaire continue : « la nouvelle desserte permettra de drainer encore plus de voyageurs et de marchandises venus du Golfe, d’Océanie, d’Afrique et d’Asie, depuis ou vers la Côte d’Azur ; tout en renforçant la portée internationale de notre réseau long-courrier sur des destinations exclusivement desservies par Qatar Airways. Soit des touristes venus de nouveaux horizons pour la destination Côte d’Azur France, une grande nouvelle pour l’attractivité de notre Territoire en ce début d’année » .

L’aéroport Nice-Côte d’Azur, ainsi que Lyon-Saint Exupéry, réclament de longue date que l’attribution des droits de trafic par le gouvernement français soit plus libérale. « Nous sommes contents d’être la deuxième ville aéroportuaire de France, mais nous sommes moins contents de devoir refuser l’accès de l’aéroport à des compagnies notamment longs-courriers qui viennent de l’autre bout du monde » , avait déclaré en septembre 2014 Dominique Thillaud. « Oui, la desserte de Paris est trop prépondérante » ,  avait-t-il poursuivi.

Photo © Qatar Airways