Le BEA notifié d’un « incident grave » entre un A320 Air France et un A300 EgyptAir Cargo

Le Bureau d’Enquêtes et d’Analyses français (BEA) a été notifié par son homologue belge, l’Air Accident Investigation Unit Belgium (AAIU), d’un incident grave ayant impliqué le jour de l’an un Airbus A320 d’Air France et un Airbus A300 d’EgyptAir Cargo au dessus de la Belgique.

Selon les données préliminaires de l’enquête ouverte par l’AAIU, et citée par le BEA, l’A300 d’EgyptAir Cargo s’est rapproché dangereusement de l’A320 d’Air France, ignorant non seulement les instructions répétées du contrôle aérien qu’il avait pourtant collationnées correctement, mais aussi l’alerte du système TCAS.

Le rapport indique en effet que le vol MSX541 d’EgyptAir Cargo, opéré par un Airbus A300B4-622R cargo (immatriculé SU-GAY), avait quitté l’aéroport d’Ostende en Belgique le 1er janvier 2017 à destination du Caire et grimpait à l’altitude de 21.000 pieds (6.900 mètres).

Dans le même temps, le vol AF1640 d’Air France, opéré par un Airbus A320 (immatriculé F-GKXN), reliait Paris-Charles de Gaulle à Amsterdam-Schiphol et était en croisière à l’altitude de 22.000 pieds (7.200 mètres). Le nombre de passagers à bord n’est pas précisé.

À 12h42, le contrôle aérien belge a ré-autorisé le vol d’EgyptAir à grimper à l’altitude de 21.000 pieds, ce que les pilotes ont collationné correctement. Trois minutes plus tard, l’instruction a été donnée à l’appareil égyptien de maintenir le niveau de 21.000 pieds quand il l’atteindrait, avec l’information qu’un trafic allait traverser sa route de droite à gauche et à un niveau plus élevé (l’A320 d’Air France). Les pilotes d’EgyptAir ont collationné correctement qu’il leur fallait maintenir l’altitude de 21.000 pieds. Par ailleurs, l’avion d’Air France a été informé que le vol d’EgyptAir était en montée.

Alors que l’A300 d’EgyptAir Cargo approchait des 21.000 pieds, le système TCAS a donné l’alerte. Pour mémoire, il s’agit d’un instrument équipant les avions et destiné à éviter les collisions en vol (Traffic alert and Collision Avoidance System ou système d’alerte de trafic et d’évitement de collision). Ainsi, l’appareil d’Air France a reçu l’ordre de grimper et celui d’EgyptAir Cargo de maintenir son niveau. Cependant, l’A300 égyptien « a été observé en train de franchir le niveau autorisé » , indique le rapport préliminaire de l’autorité belge.

Il s’en est suivi que la séparation entre les deux aéronefs a été réduite à 0,74 nautique (1.370 mètres) à l’horizontale, et à 300 pieds (91 mètres) à la verticale (au lieu de 5 nautiques et 1.000 pieds minimum).

L’incident est qualifié de « grave » par les autorités belge et française.

La trajectoire des deux appareils peut être visualisée sur le site Planefinder. Ci-après, le rapport de l’AAIU cité par le BEA.

BEA_EgyptAir_Air_France

Photo Alec Wilson CC BY-SA 2.0 : Airbus A300-600F d’EgyptAir Cargo SU-GAY