Marseille-Provence : trafic record en 2016 et belles perspectives

Malgré un contexte difficile, l’Aéroport Marseille-Provence signe un nouveau record de trafic en 2016, avec près de 8,5 millions de passagers. Seize lignes nouvelles sont d’ores et déjà confirmées pour l’été 2017.

L’aéroport Marseille-Provence (AMP) a accueilli 8.475.809 passagers l’année dernière, établissant un plus haut historique. Ceci représente près de 214.000 passagers additionnels par rapport à 2015, soit une progression de 2,6%. Dans un communiqué, AMP estime ainsi avoir franchi « un nouveau cap » vers les objectifs inscrits dans son plan stratégique à 2025, malgré un contexte international marqué par les attentats, le Brexit et les nombreuses grèves qui ont touché le secteur aérien.

Le trafic national s’établit à 3 475 767 passagers et représente 41% du trafic total de la plate-forme. Le trafic international a quant à lui atteint 4 921 379 passagers en 2016, soit 59% du trafic total. Malgré le Brexit, Londres reste la 1ère destination internationale, et affiche même une croissance de 7% en 2016, avec 551 331 passagers. Sur le podium, Amsterdam grimpe à la 2ème place, avec un trafic de 307 559 passagers en forte hausse (+20,5%), au détriment d’Alger (288 275 passagers, -3,6%), qui rétrograde d’une place.

L’activité fret enregistre également d’excellentes performances avec 55 900 tonnes traitées (+7,1% vs. 2015). Cette augmentation est à nouveau attribuable au segment fret express, qui a progressé de 7,8%, notamment grâce à DHL et Chronopost qui ont renforcé leurs activités sur la plate-forme provençale en 2016. Ces résultats permettent à l’Aéroport Marseille Provence de conserver cette année encore la première marche du podium des aéroport régionaux français et de la méditerranée occidentale pour le fret express.

Le nombre de mouvements commerciaux d’avion (90.817) est resté quasiment stable par rapport à 2015 : +0,2%, traduisant les efforts des compagnies aériennes pour optimiser les coefficients de remplissage et l’utilisation d’avions de plus grande capacité.

D’un point de vue financier, la société Aéroport Marseille Provence (AMP) devrait enregistrer une hausse de son chiffre d’affaires de l’ordre de 3% pour s’établir à près de 134 millions d’euros. En lien avec la croissance du chiffre d’affaires, l’excédent brut d’exploitation devrait progresser de 3%. AMP estime que son endettement d’AMP reste très faible cette année encore – autour de 16 millions d’euros – malgré les importants chantiers engagés en 2016.

Perspectives pour 2017

Carte des destinations été 2017 – cliquer pour agrandir

En 10 ans, le nombre de vols directs vers les villes européennes a été multiplié par deux, porté notamment par les compagnies low-cost.

Dans cette dynamique, 16 nouvelles lignes ont d’ores et déjà été confirmées pour la saison été 2017 (avril-octobre) par rapport à l’été 2016.

Les nouvelles destinations comprennent Alicante, Split, Vienne avec Volotea ; Cagliari et Milan-Linate avec Meridiana ; Berlin et Londres Luton avec easyJet ; et Valence avec Ryanair.

Par ailleurs, de nouvelles lignes seront offertes en complément de l’offre proposée par d’autres compagnies aériennes : Alger avec Vueling (en complément de Aigle Azur, Air Algérie et Tassili Airlines); Faro avec Ryanair (en complément de Volotea); Venise avec easyJet (en complément de Volotea) ; Casablanca avec TUIfly (en complément de Royal Air Maroc); ainsi que Monastir et Djerba avec Nouvelair (en complément de Tunisair).

Du côté des vols longs courriers, Air Austral fait également son grand retour et opérera la ligne Marseille-Saint Denis de La Réunion à raison de 2 fréquences hebdomadaires à partir du 12 octobre 2017. Pour la première fois, Air Canada atterrira à l’aéroport et desservira Montréal 3 fois par semaine du 10 juin au 14 octobre tandis que Air Transat renforcera sa ligne vers Montréal à raison de 5 vols par semaine.

AMP prévoit que ces développements lui permettront de battre un nouveau record de fréquentation en 2017, avec une croissance attendue de l’ordre de 5%. Pour la saison été 2017, 103 destinations en vol direct seront ainsi proposées depuis Marseille vers 25 pays. Au total, 150 lignes régulières seront opérées par 34 compagnies régulières.

Nouvelles lignes proposées à l’été 2017 (vs 2016) :

Vers les 10 millions de passagers annuels

L’aéroport Marseille Provence s’attend à accueillir 10 millions de passagers par an à l’horizon 2020. Un défi auquel l’aéroport se prépare depuis 2 ans.

Un demi-milliard d’euros sera investi d’ici à 2025, dont plus de 200 millions dans des travaux de modernisation et d’extension des installations.

Initiés dès 2015, de nombreux projets ont vu le jour en 2016 : De nouveaux ronds-points d’accès pour faciliter l’arrivée sur l’aéroport et les parcs de stationnement, de vastes espaces en front d’aérogare, de nouveaux sanitaires, le déploiement plus large du dispositif du passage automatisé aux frontières s’offrent d’ores et déjà aux voyageurs.

Lancé le 8 novembre 2016, la révélation du nouveau logo et plus largement de la nouvelle identité de l’aéroport marque le coup d’envoi de nombreuses améliorations visant à apporter une plus grande qualité d’accueil aux voyageurs tout en renforçant l’ancrage territorial.

Grâce aux différents chantiers engagés, 97% de nos passagers s’estiment satisfaits et ce en dépit des travaux et du renforcement des dispositifs de sûreté qui ralentissent le passage côté piste.

Dès le printemps 2017, les voyageurs pourront découvrir les nouveaux espaces extérieurs végétalisés avec des essences méditerranéennes et un vaste parvis piétonnier qui offriront un cheminement agréable des Halls 3 et 4 jusqu’à l’aérogare mp2 et la nouvelle gare routière qui sera également inaugurée au printemps.

Une démarche éco-responsable

Poursuivant ses initiatives volontaires en faveur de la protection de l’environnement, l’Aéroport Marseille Provence a obtenu le niveau 2 de la certification européenne Airport Carbon Accreditation : de la réfection des éclairages à l’achat de nouveaux convertisseurs alimentant les aéronefs stationnés, en passant par le remplacement progressif des véhicules utilisés par une flotte électrique, chacune des installations et pratiques sont repensées. Entre 2014 et 2016, les différents efforts entrepris ont permis de réduire les émissions de gaz à effet de serre de près de 17%.

L’aéroport a également multiplié les actions conjointes avec les acteurs régionaux des transports afin d’intensifier et étendre la desserte en transports en commun. En 2016, ce sont plus de 1 360 000 passagers qui ont ainsi emprunté les transports collectifs à l’arrivée ou au départ de l’Aéroport Marseille Provence (+9,6%). Il s’agit d’un nouveau record de fréquentation.

L’aéroport entend aussi favoriser l’insertion professionnelle. Près de 200 entreprises et entités administratives se situent sur la plate-forme aéroportuaire. Cela représente plus 5 500 emplois et plusieurs centaines de recrutements chaque année. Par le biais de son site dédié à l’emploi www.aeroJobs.fr créé en octobre 2015, plus de 200 personnes ont été recrutées en 2016 sur la plate-forme aéroportuaire. AMP souhaite renforcer cette initiative en faveur de l’emploi en 2017. A cet effet, il s’est engagé aux côtés de l’association Nos Quartiers ont du Talent, afin de faciliter l’insertion de jeunes diplômés issus des quartiers prioritaires via un mécénat de compétences. Aujourd’hui, à un mois du lancement de ce partenariat, ce sont d’ores et déjà 12 jeunes qui sont suivis par des collaborateurs AMP.

Marseille-Provence accueille également depuis novembre 2016 des bornes de jeux Croix Rouge, qui permettent aux visiteurs de la plate-forme mais aussi aux 5 500 personnes qui y travaillent de s’amuser en réalisant un don de 1 ou 2 euros. Du mobilier et matériel a également été donné à l’association. En 2017, La Croix Rouge et AMP approfondiront encore ce partenariat en proposant des animations et formations aux premiers secours dans les aérogares.

Source et : Visuels AMP

Dites ce que vous pensez !