Tunisair : « nette reprise » de l’activité en 2016

Tunisair a terminé l’année 2016 avec « une nette reprise de l’activité par rapport à 2015 » selon Sarra Rejeb, la présidente de la compagnie aérienne tunisienne.

Dans un communiqué, la dirigeante annonce une hausse de plus de 9% du trafic et de deux points du coefficient de remplissage, ce qui à ses yeux démontre « l’amélioration des performances commerciales de la compagnie » .

Parmi les réalisations qui ont marqué l’année 2016, Sarra Rejeb cite la reprise de l’activité de Tunisie Catering et le développement du réseau africain, européen et transatlantique : Tunisair a ouvert une ligne aérienne vers Niamey (Niger) et a augmenté le nombre de fréquences vers ses destinations subsahariennes ; elle a repris des liaisons vers Moscou et Prague ; l’ouverture de la ligne vers Montréal s’est concrétisée grâce à l’exécution du plan de renouvellement de la flotte et la réception de deux avions gros-porteurs Airbus A330-200.

De plus, la vente récente de l’Airbus A340 et des quatre Boeing 737-500 est en cours de finalisation. La compagnie s’attend ainsi à éliminer « les charges considérables » liées au stockage de ces machines et à « renflouer sa trésorerie » .

La dirigeante a présenté ces données le 29 décembre 2016, lors de l’Assemblée générale relative à l’exercice 2015 du groupe Tunisair. « L’année 2015 a été une année difficile, eu égard d’un contexte largement défavorable, marqué par un environnement régional et international, non propice » , a indiqué la PDG, avant d’ajouter : « les difficultés économiques de notre pays, les attentats terroristes et la situation critique en Libye étaient parmi les facteurs principaux causant la régression de l’activité de Tunisair » . A noter, l’activité Charter, fortement dépendante des flux touristiques, a été celle la plus affectée, avec une baisse de 63,3 % du nombre de passagers transportés par rapport à 2014.

Malgré cette contre-performance de l’activité, la compagnie indique qu’elle a enregistré en 2015 des résultats d’exploitation « nettement meilleurs » qu’en 2014 : le déficit d’exploitation s’est réduit de 45,6 MS pour s’établi à -50,1MD en 2015. Cette amélioration s’explique notamment par la baisse du prix du carburant avions et les effets du programme de compression des charges et d’amélioration des recettes auxiliaires engagé par la compagnie dans le cadre du plan de redressement.

En effet, Tunisair a mis en œuvre des orientations stratégiques pour l’horizon 2020 qui ont pour objectif d’assurer la rentabilité financière tout en respectant les standards de qualité et de sécurité de l’industrie.

Quant aux perspectives pour l’année qui commence, Tunisair voit une « importante marge d’amélioration »  en 2017 : selon la compagnie, « les efforts devraient être intensifiés pour accélérer la mise en œuvre du plan de redressement qui consiste à améliorer la productivité, adopter un nouveau mode de gouvernance, améliorer la qualité de service, mieux gérer les filiales, moderniser les outils de gestion, réduire les coûts et améliorer les recettes » .

Le 30 décembre, Sarra Rejeb a officiellement été nommée présidente directrice-générale de la Société Nationale des Chemins de Fer Tunisiens (SNCFT), et remplacée à la tête de Tunisair par le colonel Ilyes Mnakbi.

Photo : premier Airbus A330-200 de Tunisair au décollage – © Airbus 

Laissez un commentaire