2016, deuxième année la plus sûre du transport aérien

L’année dernière, 325 personnes sont mortes dans 19 accidents d’avion dans le monde. Un bilan qui fait de 2016 la deuxième année la plus sûre du transport aérien depuis 1946, tant par le nombre d’accidents mortels que par celui des décès, selon une étude de l’Aviation Safety Network (ASN).

Cette étude annuelle, publiée le 1er janvier 2017 par l’organisme néerlandais, recense les accidents mortels de par le monde impliquant des aéronefs civils d’une capacité minimale de 14 passagers. Ainsi, elle ne prend pas en compte le crash du Tu-154 de l’armée de l’air russe le mois dernier.

Sur les 19 accidents recensés, la majorité (onze) ont impliqué des vols passagers. Environ 35 millions de vols sont opérés chaque année, si bien que le risque d’accident mortel s’est élevé à un pour 3,2 millions de vols en 2016, indique ASN.

L’accident le plus meurtrier de l’année est celui de l’Avro RJ-85 de la compagnie charter LaMia qui s’est écrasé près de Medellin en Colombie le 28 novembre en raison d’une panne de carburant. Ce drame a entraîné la mort de 71 des 77 occupants de l’avion parti de Bolivie.

Le 19 mai, un Airbus A320 d’EgyptAir assurant la liaison entre Paris-Charles de Gaulle et Le Caire s’est abîmé en Méditerranée, faisant 66 morts. Deux mois auparavant, le 19 mars, un Boeing 737-800 de Flydubai s’est écrasé à Rostov-sur-le-Don, avec 62 victimes. Le quatrième accident le plus meurtrier de 2016 est le crash d’un ATR 42 de Pakistan International Airlines le 7 décembre, qui laisse un bilan de 47 morts.

Bien que ces drames aient été très médiatisés, « le nombre moyen d’accidents du transport aérien est en déclin constant et persistant depuis 1997 » , souligne Harro Ranter, le président d’ASN. Ceci résulte selon lui des efforts de l’industrie aéronautique et d’organisations internationales comme l’OACI, l’IATA et la Flight Safety Foundation.

Depuis 1946, seule l’année 2013 a enregistré un nombre moins élevé de victimes (265 pour 29 accidents). L’année 2015 a connu moins d’accidents (16) mais le nombre de décès a été plus élevé (560) qu’en 2016.

Tendances

ASN note une diminution importante des accidents survenus pendant les phases d’approche et d’atterrissage depuis cinq ans. La moyenne quinquennale pour ces accidents est à son point le plus bas depuis 45 ans. Au cours des cinq dernières années, environ un accident sur trois s’est produit pendant la phase d’approche ou d’atterrissage.

En revanche, les accidents en phase de croisière et de descente sont en augmentation marquée. Ils représentent 45% de tous les accidents des cinq dernières années. Il s’agit d’un plus haut depuis 50 ans.

ASN indique également que deux des 19 accidents de 2016 ont impliqué une compagnie aérienne inscrite sur la « liste noire » de l’Union européenne.

Infographie © ASN

Photo principale : ETTTO (Corée) – CC0

2 commentaires sur “2016, deuxième année la plus sûre du transport aérien

  1. 19 accidents pour 35 millions de vols ça fait 1,8 accident par milion et pas 3,2 comme cité. D’où vient cette différence?
    Merci

    • Le calcul est effectué sur la base des onze accidents qui ont impliqué des vols passagers en 2016, et non des 19 (qui comprend également des vols postaux et cargo). Logique, car le total de 35 millions de vols annuels concernent uniquement des vols passagers.

Laissez un commentaire