Airbus commence l’assemblage final du Beluga XL

Airbus : Beluga XL / FAL / Toulouse

Airbus vient de commencer à Toulouse l’assemblage final du premier des cinq Beluga XL en vue de sa mise en service à partir de la mi-2019.

Un an après la première découpe de métal, le futur avion de transport d’Airbus commence à prendre forme. L’avionneur a annoncé le 9 décembre que l’assemblage final du premier des cinq Beluga XL « vient juste de démarrer à Toulouse » .

Airbus suit le calendrier fixé le mois dernier, lorsqu’il a réceptionné la première section du fuselage inférieur. Entre temps, d’autres composants ont été expédiés à Toulouse, notamment les ailes fabriquées à Broughton au Royaume-Uni et équipées à Brême en Allemagne.

Le Beluga XL est basé sur la version Freighter de l’A330-200. Le premier exemplaire porte ainsi le numéro de production MSN 1824.

Cependant, certains composants sont spécifiques : la partie supérieure du fuselage, sensiblement élargie par rapport à celle de l’A330, et la section avant du fuselage, caractéristique avec un nez et un cockpit abaissés. Il en va de même pour la porte de la soute avant, permettant un chargement directement sur le pont principal, et les deux ailettes auxiliaires de l’empennage vertical.

« Le Beluga XL est vraiment un patchwork » , a souligné Olivier Delmas, responsable de la conception du programme. Airbus a choisi cette approche parce qu’aucun avion existant ne répondait à ses critères. L’appareil est destiné notamment à transporter les composants de l’A350 entre les différentes usines d’Airbus en Europe, et à répondre à l’augmentation des cadences de production du nouveau long-courrier. « Nous avions besoin d’une soute de 45 mètres de long avec un diamètre intérieur de 8 mètres et une charge utile de 50 tonnes » , a précisé Olivier Delmas.

Le Beluga XL conservera la silhouette emblématique de l’actuel Beluga, basé sur l’A300-600ST Super Transporter. Mais il disposera d’un volume de transport 30% supérieur et pourra notamment emporter une paire d’aile d’A350. Au total, son utilisation sera beaucoup plus rentable. D’autres améliorations sont prévues, comme la réduction du temps nécessaire au déchargement ou au ravitaillement en carburant.

Airbus table sur 12 mois pour joindre les différents composants et terminer la production de chaque appareil. Cinq Beluga XL seront construits pour remplacer à terme autant de Beluga.

L’entrée en service du premier avion est programmée à partir de la mi-2019. Les deux générations de Beluga seront opérées en parallèle pendant un certain temps mais l’actuelle version sera retirée à partir de la fin 2020.

Airbus : Beluga XL / FAL / Toulouse

Airbus : Beluga XL / FAL / Toulouse

Visualisation d'un Beluga XL - © Airbus

Visuels © Airbus

 

2 commentaires sur “Airbus commence l’assemblage final du Beluga XL

  1. Effectivement c’est un fuselage classique de A330, la partie haute sera démontée et remplacée par la soute ventrue. Il est parfois plus simple de construire un tronçon « classique » avec l’avantage du process industriel standard puis de démonter ce qui n’est pas nécessaire plutôt que de fabriquer du sur-mesure. De plus le transport est plus simple avec une répartition des charges homogènes, alors qu’un demi-fuselage aurait peut-être risqué de se tordre ?

Laissez un commentaire