AA383 : le 767 d’American Airlines a subi une panne moteur non confinée

aa383_chicago_3Le National Transport Safety Board (NTSB) a indiqué que le Boeing 767-300ER d’American Airlines, qui a pris feu à l’aéroport de Chicago O’Hare vendredi dernier, a subi une panne moteur non confinée lors du décollage.

Une panne moteur non confinée est un incident sérieux caractérisé par une explosion d’éléments hors du moteur, avec le risque d’endommager le fuselage et les ailes, ce qui compromet la structure de l’avion en plus de la perte de puissance. Il est cependant trop tôt pour savoir ce qui a causé cette panne dans le cas du vol AA383 à Chicago le 28 octobre, a précisé le NTSB qui a rendu un rapport d’étape dès le lendemain.

Après avoir examiné le moteur droit, le NTSB a déterminé que l’explosion s’est produite au niveau d’un disque de la turbine haute pression, dont les débris ont été retrouvés dans un hangar d’UPS à 890 mètres de l’avion. Les enquêteurs ont récupéré 90% du disque à ce jour, dont un autre élément à environ 500 mètres du site de l’incident.

Le NTSB a également indiqué qu’il n’y avait pas eu de feu à l’intérieur de la cabine, les dégâts sur le fuselage se limitant aux hublots et à des éléments de décoration. Des photos postées sur les réseaux sociaux montrent en outre l’aile droite en partie fondue, tombant sur la piste.

Les pannes moteurs non confinées peuvent avoir pour origine l’ingestion d’un corps étranger ou une défaillance interne du moteur, a précisé un expert interrogé par Bloomberg.

Le Boeing 767-300ER immatriculé N345AN (MSN 33084) était équipé de deux moteurs General Electric CF6-80C2B6. Il devait se rendre à Miami avec 161 passagers et 9 membres d’équipage à bord. L’appareil s’apprêtait à décoller et a pris feu au moment de l’accélération sur la piste. Les pilotes ont interrompu le décollage et l’avion a été évacué par les toboggans. Les 24 blessés légers (23 passagers et 1 membre d’équipage) sont sortis des hôpitaux de la région de Chicago dans la nuit de vendredi à samedi, a indiqué American Airlines.

Le NTSB a également rendu un rapport d’étape sur le deuxième incident du 28 octobre, impliquant cette fois un MD-10(F) de FedEx à l’aéroport de Fort Lauderdale-Hollywood. À ce stade, l’enquête retient que le train gauche s’est effondré à l’atterrissage. Le moteur gauche et l’aile gauche ont alors heurté la piste. L’avion a viré sur la gauche et s’est immobilisé en partie sur le gazon. Les deux membres d’équipage ont été évacués par les fenêtres du cockpit et n’ont pas été blessés. Les enquêteurs ont récupéré les deux enregistreurs de vol qui seront analysés. Le NTSB prévoit de rendre un rapport préliminaire d’ici un mois.

fx10_fll_2

Photos source Twitter