Royal Air Maroc : opérations perturbées par une grève des PNC

Boeing 787-8 de Royal Air Maroc à Everett (USA) - © RAM

Les opérations de Royal Air Maroc sont perturbées les mardi 18 et mercredi 19 octobre 2016 par un mouvement social des hôtesses et stewards (PNC). La compagnie dit mettre tout en oeuvre pour assurer la plus grande partie de ses vols.

Sans rentrer dans les détails, Royal Air Maroc indique sur son site Internet que les vols du 18 octobre subissent « de fortes perturbations » suite à un mouvement social de certains PNC. Il s’agit d’employés de sa filiale Atlas Multiservices, qui « ont lancé une grève sauvage de 48 heures en dehors de tout cadre légal » , selon un communiqué de la compagnie marocaine.

La direction de Royal Air Maroc se dit d’autant plus surprise par cette décision qu’une réunion avec des représentants du personnel s’est déroulée la veille « dans un climat responsable »  et que les deux parties « se sont mises d’accord pour la reprise du dialogue » .

Royal Air Maroc indique qu’elle « mettra tout en oeuvre pour assurer la plus grande partie de ses vols » tandis que son personnel est mobilisé « pour réduire au maximum » les désagréments que ce mouvement risque d’occasionner à ses clients.

Les revendications des PNC portent notamment sur une augmentation des salaires de base, une majoration de 50% de la rémunération des heures de vol de nuit et l’instauration de frais de déplacement, selon le Huffington Post Maghreb. La direction de la compagnie n’a pas répondu favorablement à ces demandes.

Les clients de Royal Air Maroc voyageant les 18 et 19 octobre sont invités à contacter les agences Royal Air Maroc, le call center, les comptes officiels des réseaux sociaux ou à se rendre sur le site de la compagnie pour obtenir les informations concernant leur vol. Des dispositions commerciales sont mises en place pour permettre aux passagers de reporter leur voyage. Les passagers subissant un retard de plus de trois heures, ou dont le vol est annulé, peuvent changer leur billet, se faire rembourser ou être acheminés avec un partenaire aérien, selon disponibilités.

Photo Royal Air Maroc