XL Airways deviendra-t-elle la low-cost long-courrier d’Air France ?

XL Airways : Airbus A330

XL Airways est prête à ouvrir son capital à Air France pour lui permettre de prendre pied sur le marché du low-cost long-courrier.

C’est Laurent Magnin, le PDG d’XL Airways, qui a fait cette proposition vendredi : « je n’ai aucun débat à ouvrir le capital à Air France et à faire des choses avec Air France » , a-t-il déclaré à l’AFP. Dans Libération, il a également invité Jean-Marc Janaillac, le PDG d’Air France-KLM, à venir discuter « autour d’une table » s’il le souhaite.

Estimant qu’Air France est « un outil indispensable à la France » , Laurent Magnin a évoqué « l’agression qu’on est en train de subir d’une manière redoutable, sur le moyen-courrier depuis 20 ans et maintenant depuis peu de temps avec le long-courrier low-cost qui va débarquer de partout » .

Jean-Marc Janaillac présentera début novembre le nouveau projet stratégique d’Air France-KLM, « Trust Together » , qui devrait notamment trancher sur le développement d’une activité low-cost long-courrier. Le groupe se refuse à tout commentaire avant cette date.

Selon les observateurs, Air France-KLM dispose de plusieurs options pour contrer l’expansion des Norwegian ou autre French blue, telles que la création d’une low-cost long-courrier à partir d’une feuille blanche, le déploiement de Transavia sur long-courrier ou encore le rachat d’une compagnie à bas coûts.

XL Airways contrôle la totalité de son capital depuis 2014 et n’a pas caché depuis lors être à la recherche d’un partenaire. Son modèle diffère quelque peu des low-cost long-courriers puisqu’elle propose un repas et un bagage enregistré inclus dans le prix du billet. Cependant, elle entend proposer le tarif « le plus juste » avec la possibilité de rajouter des options pour personnaliser son voyage.

XL Airways a vu ses comptes repasser dans le vert au cours de l’exercice 2014/2015, clos le 31 octobre 2015, avec un résultat net de 3,5 millions d’euros. Elle a transporté 800.000 passagers lui permettant de réaliser un chiffre d’affaires de 269 millions d’euros. Basée à Paris-Charles de Gaulle, elle dessert les États-Unis, le Mexique, la République dominicaine, les Antilles et l’océan Indien avec une flotte constituée d’Airbus A330-300 et -200.

Visuel XL Airways : Airbus A330