Air Mauritius et Singapore Airlines en partage de codes

Airbus A330-200 d' Air Mauritius - CC Wikimedia / Aldo Bidini

Air Mauritius et Singapore Airlines ont conclu un accord de partage de codes pour la liaison Maurice-Singapour qui deviendra effectif le mois prochain. Un partenariat a minima par rapport à ce qui avait été envisagé.

Annoncé dans un communiqué le 6 octobre, cet accord entre les deux compagnies aériennes verra Singapore Airlines apposer son code « SQ » sur les vols d’Air Mauritius entre les aéroports Sir-Seewoosagur-Ramgoolam et Singapour-Changi. La compagnie mauricienne opère actuellement trois rotations par semaine en Airbus A330 (lundi, mercredi, vendredi).

« Nous cherchons en permanence à étendre la portée de notre réseau pour fournir à nos clients davantage d’options pour leurs voyages » , explique dans un communiqué Tan Kai Ping, directeur du marketing de Singapore Airlines. Le directeur général d’Air Mauritius, Megh Pillay, se dit quant à lui « heureux » de ce partenariat en ligne avec la volonté de la compagnie de « renforcer la route Maurice-Singapour » .

Le partage de code doit rentrer en vigueur le 1er novembre 2016, sous réserves des approbations gouvernementales. Il avait été envisagé il y a tout juste un an, quand le Premier ministre de l’île Maurice, Sir Anerood Jugnauth, avait annoncé son intention de créer « un couloir aérien entre l’Afrique et l’Asie en passant par Maurice » (Air Corridor).

Tel que présenté aujourd’hui, le partenariat est cependant moins étendu que prévu. Le projet devait permettre à Air Mauritius d’accéder « jusqu’à 90 destinations » de Singapore Airlines en Asie, dont il est pas question dans le communiqué. Singapore Airlines devait en contrepartie proposer des destinations au-delà de Maurice, vers l’Ouest de l’océan Indien et l’Afrique – également non mentionné.

En fait, le projet de couloir aérien Asie-Maurice-Afrique n’intéresserait guère Singapore Airlines, car « il ne lui est pas spécialement favorable » , selon Défi Média. En effet, la compagnie dessert déjà deux destinations en Afrique (Johannesburg, Capetown). Par ailleurs, très peu de passagers singapouriens voyagent actuellement vers l’île Maurice : 198 en août dernier, contre 166 en août 2015 quand la desserte directe n’existait pas encore. Lancée en mars 2016, cette liaison n’aurait donc pas eu d’effet notable. La grande majorité des voyageurs sont mauriciens.

Photo Airbus A330-200 d’ Air Mauritius – CC Wikimedia / Aldo Bidini