Boeing : la Chine aura besoin de 6.810 avions d’ici 2035

Boeing_787-9_Air_ChinaBoeing vient de publier ses prévisions de marché pour la Chine, selon lesquelles la demande dans ce pays s’élèvera à 6.810 nouveaux avions, dont 75% de monocouloirs, au cours des 20 prochaines années.

L’avionneur américain estime ainsi que le marché chinois représentera une valeur de 1.025 milliards de dollars, soit 17% du total mondial. La Chine deviendra d’ailleurs le premier pays dont les commandes d’avions passeront le cap des mille milliards de dollars, selon lui.

Les prévisions tablent sur une demande de 5.110 nouveaux monocouloirs (90 à 230 sièges) d’ici 2035, soit 75% des livraisons à la Chine. « Les transporteurs low cost et les compagnies aériennes traditionnelles ajoutent de nouveaux avions et ouvrent de nouvelles routes point-à-point pour répondre à la fois à la demande des voyages de loisirs et d’affaires alors que la classe moyenne prend de plus en plus d’importance en Chine comme dans toute l’Asie » , explique le constructeur. A cela s’ajoutent 140 avions régionaux (de moins de 90 sièges).

En ce qui concerne les gros-porteurs, Boeing prévoit que la flotte en Chine va tripler de taille et représentera 1.560 livraisons, répartis en 870 petits gros-porteurs (200 à 300 sièges), 630 moyens gros-porteurs (300 à 400 sièges) et 60 très gros-porteurs (plus de 400 sièges). « Les prévisions de cette année reflètent la tendance du marché qui se déplace des très gros porteurs vers les petits et moyens gros porteurs efficients » , précise-t-il.

Les compagnies chinoises exploitent aujourd’hui 18% des monocouloirs dans le monde, mais seulement 5% des gros porteurs. « L’expansion continue de la classe moyenne chinoise, couplée à de nouvelles politiques de visa et à un large éventail d’avions gros-porteurs dotés de nouvelles technologies, plus capables et plus efficients, nous donnent toutes les raisons d’espérer un avenir très prometteur pour le marché long-courrier de la Chine » , souligne Randy Tinseth, le directeur commercial de Boeing.

Par ailleurs, la Chine aura besoin de 180 avions cargo et de 410 avions passagers convertis en cargo pour réponde à l’essor du commerce en ligne, ajoute le constructeur.

Ces prévisions de marché reposent sur une croissance du trafic aérien en Chine de 6,4% en moyenne par an sur les 20 prochaines années.

Photo Boeing