Trent 1000 défectueux : Rolls Royce tente de rassurer ANA

Boeing 787-8 d'ANA - CC Wikimedia / Alec Wilson

Le président de Rolls-Royce, Eric Schulz, s’est déplacé personnellement à Tokyo pour rencontre la direction d’All Nippon Airways (ANA). Le but de cette visite : rassurer que tout est fait pour remédier au problème affectant le moteur Trent 1000 des Boeing 787 Dreamliner.

Une fatigue prématurée d’éléments du Trent 1000 a contraint la compagnie aérienne japonaise à annuler 18 vols domestiques et en retarder quatre autres le mois dernier. « Les perturbations causées à ANA et ses passagers nous préoccupent chez Rolls-Royce. Nous travaillons tous pour que les choses rentrent dans l’ordre aussi vite que possible. La situation est suivie de près au plus haut niveau chez Rolls Royce« , a assuré Eric Schulz, cité dans un communiqué.

Rolls Royce a aussi détaillé son plan d’action, en expliquant que « les perturbations ont été causées par les aubes de compresseur intermédiaire du Trent 1000 dont la durée de vie s’est révélée plus courte que prévue » .

Certaines aubes présentent des fissures en raison d’une corrosion engendrée par des composants chimiques dans l’atmosphère. L’apparition des fissures est fonction du nombre de cycles de vol auxquels ont été exposés les moteurs.

Ainsi, Rolls Royce va remplacer dans un premier temps les aubes par le modèle existant pour remettre les Trent 1000 en service. Puis de nouvelles aubes bénéficiant d’une conception améliorée seront introduites à partir du début de l’année prochaine.

Pour le mois de septembre, ANA ne prévoit aucune annulation de vols. Compagnie de lancement du 787 en 2011, elle en est aujourd’hui le premier opérateur mondial, le 50e exemplaire venant de rejoindre sa flotte.

Selon les données de Boeing le mois dernier, sur les 446 Dreamliner en service dans le monde, environ 38% sont équipés de moteurs Rolls Royce (l’appareil étant également proposé avec des moteurs General Electric).

Le problème de corrosion a été détecté lors d’une enquête ouverte par ANA après la surchauffe d’un réacteur en février 2016, obligeant l’appareil concerné à retourner à Kuala Lumpur.

Photo Boeing 787-8 d’ANA – CC Wikimedia / Alec Wilson