Amsterdam-Schiphol : le bénéfice net chute de 40% au premier semestre

Avions de Transavia Pays-Bas et KLM à Amsterdam - CC BY-SA 2.0 Maarten Visser

L’aéroport d’Amsterdam-Schiphol a publié un bénéfice net de 121 millions d’euros pour les six premiers mois de 2016, une chute de 40% en comparaison d’un an plus tôt. Ce résultat est en ligne avec les prévisions, selon Schiphol Group qui gère la plateforme néerlandaise.

Cette baisse significative du bénéfice net est obtenue avec un chiffre d’affaires stable (687 millions d’euros contre 684 millions un an plus tôt). Amsterdam-Schiphol a pourtant vu son trafic passagers progresser de 9,9% en un an, avec 29,7 millions de voyageurs accueillis entre janvier et juin 2016. Mais cette hausse du trafic a été compensée par une baisse de 11,6% des redevances aéroportuaires depuis le 1er avril 2016.

Par ailleurs, Schiphol enregistre une baisse de ses revenus immobiliers, ayant notamment vendu une participation de 60% dans Schiphol Airport Retail (‘SAR’) pour 50 millions d’euros en 2015. En parallèle, la hausse du trafic et les mesures prises pour assurer cette croissance ont généré une augmentation de 2,6% des charges d’exploitation. Les dépréciations et amortissements sont également passés de 103 millions d’euros au 1er semestre 2015 à 118 millions d’euros cette année en raison de plusieurs projets d’envergure.

Jos Nijhuis, le PDG de Schiphol Group, souligne que ces investissements sont nécessaires. « La forte croissance du nombre de passagers signifie que Schiphol atteint les limites de sa capacité et que la qualité du service est sous pression. Malheureusement, cela est parfois perceptible pour les passagers. Afin de continuer à fournir des services optimaux pour les passagers et les compagnies aériennes et maintenir notre position, nous allons augmenter sensiblement les investissements qui passeront de 400 millions d’euros à 600 millions d’euros par an, en moyenne, au cours des prochaines années, pour assurer l’expansion de la capacité, la qualité et l’accessibilité » , prévient le dirigeant. En mars 2016, les actionnaires de Schiphol Group, dont Aéroports de Paris (ADP) qui détient une participation croisée de 8%, ont en effet approuvé une expansion des infrastructures.

L’aéroport s’attend à accueillir un total de 63 millions de passagers cette année. Le groupe note également une baisse de 6,5% de la dépense passagers dans les boutiques en zone contrôlée (après les filtres de sûreté), qui s’établit à 13,7 euros en moyenne. En revanche, la dépense moyenne pour la restauration augmente de 5,8%, à 5,91 euros.

Parmi les événements notables, Schiphol group note l’ouverture officielle le 1er juillet 2016 du Departure Lounge 2 rénové; l’ouverture en avril dernier d’une nouveau parking couvert (P3) pour 2.650 véhicules; et la signature en juin d’un contrat pour construire un nouveau terminal à l’aéroport de Lelystad aux Pays-Bas dont le chantier doit commencer début 2017 pour une mise en service courant 2018.

Photo : Avions de Transavia Pays-Bas et KLM à Amsterdam – CC BY-SA 2.0 Maarten Visser