EgyptAir : fausse alerte à la bombe sur un vol à destination de Paris

NMOS332 CC BY-SA 2.0 : Airbus A330-300 d'EgyptAir https://commons.wikimedia.org/wiki/File:Airbus_A330-300_(EgyptAir)_(8917130719).jpg?uselang=fr

Un vol d’EgyptAir au départ du Caire a fait l’objet mardi d’une fausse alerte à la bombe alors qu’il s’apprêtait à partir pour Paris-Charles de Gaulle.

EgyptAir a indiqué que les 274 passagers du vol MS799 assurant la liaison Le Caire-Paris le 23 août ont dû être débarqués et leurs bagages déchargés en totalité. L’appareil, un Airbus A330-300, a ensuite été remorqué vers une zone isolée de l’aéroport du Caire afin d’être inspecté.

Les autorités ont soupçonné qu’une valise laissée à l’intérieur de la cabine pendant le nettoyage précédant le décollage, contenait une bombe, selon les services de presse de l’aéroport du Caire. Les recherches à bord n’ont cependant révélé aucun élément susceptible de mettre en danger la sécurité du vol qui a finalement été autorisé à décoller avec ses passagers.

L’appareil s’est posé en toute sécurité à Paris-Charles de Gaulle avec près de cinq heures de retard sur l’horaire prévu, à 19h17 selon les données de Paris Aéroport.

L’événement survient alors que l’Egypte a connu récemment deux accidents mortels. Le 19 mai, un A320 d’EgyptAir assurant la liaison Paris-Le Caire s’est abîmé en Méditerranée avec 66 personnes à bord. Trois mois après, le crash du vol MS804 n’a pas été expliqué par la Commission d’enquête égyptienne.

Le 31 octobre 2015, un A321 de Metrojet a explosé peu de temps après son décollage de Charm El-Cheikh, tuant les 224 passagers et membres d’équipage. L’accident a été revendiqué quelques jours après par le groupe Etat islamique qui prétend avoir introduit à bord de l’avion une valise remplie d’explosifs.

Photo NMOS332 CC BY-SA 2.0 : Airbus A330-300 d’EgyptAir