easyJet : trafic en hausse mais chiffre d’affaires en baisse au 2e trimestre

Airbus A320 d'easyJet - source Airbus

easyJet a publié jeudi ses résultats pour la période d’avril à juin, troisième trimestre de son exercice 2015-2016 : le nombre de passagers transportés est en hausse de 5,8% mais le chiffre d’affaires est en baisse de 2,6%. L’environnement reste difficile, explique la low-cost britannique qui cite notamment une concurrence accrue, les grèves et les attentats.

easyJet a transporté d’avril à juin 2016 un total de 20,2 millions de passagers, soit une hausse de 5,8% par rapport à la même période de 2015, grâce à une augmentation de 5,5% de sa capacité (21,9 millions de sièges offerts). Le coefficient de remplissage gagne 0,3 point de pourcentage et s’établit à 92,0%.

En parallèle, le chiffre d’affaires trimestriel atteint 1,19 milliard de livres, une baisse de 2,6% en un an. L’augmentation de la capacité ne s’est pas traduite par une hausse du chiffre d’affaires. La compagnie explique qu’elle a dû annuler des vols en raison d’événements extérieurs et qu’elle affronte une concurrence qui augmente également sa capacité, avec pour effet de tirer les prix vers le bas. Ainsi, le revenu par siège a diminué de 7,7% (8,3% à change constant) à 54,54 livres sterling par siège.

Plus précisément, easyJet a dû annuler 1.221 vols durant le trimestre, citant les grèves des contrôleurs ariens (65% de sa capacité en sièges transite par l’espace aérien français), les congestions des aéroports, les fermetures de piste à Londres-Gatwick et une météo défavorable. De plus, les performances, tant sur le plan opérationnel que commercial, ont été impactées par l’attaque terroriste à Bruxelles et la tragédie d’EgyptAir, précise la compagnie.

« Plus récemment, la volatilité des devises à la suite de la décision par référendum du Royaume-Uni de quitter l’Union Européenne, ainsi que les récents événements en Turquie et à Nice continuent d’influer sur la confiance des consommateurs » , ajoute Carolyn McCall, la directrice exécutive d’easyJet.

Dans ce contexte, la compagnie poursuit sa politique de contrôle des coûts. Le coût par siège hors carburant et à change constant est resté stable au dernier trimestre, malgré une perte liée aux différentes perturbations estimée à 20 millions de livres. Le coût par siège, carburant inclus, est en baisse de 3,8%.

« Le modèle économique d’easyJet demeure robuste, avec une trésorerie solide, un bon bilan et un plan de flotte flexible. L’équipe d’easyJet est confiante dans sa capacité à traverser la période à venir et à produire des avantages à long terme » , assure Carolyn McCall.

Durant le dernier trimestre, easyJet a pris livraison de six Airbus A320. Au 30 juin 2016, sa flotte comprend 253 appareils, dont 109 A320 et 144 A319.

Tous les nouveaux A320 sont équipés de 186 sièges (quatre ont déjà rejoint la flotte), les autres seront ré-aménagés dans cette configuration à partir de septembre et l’opération sera terminée à l’été 2018. Avec 186 sièges, les A320 délivrent une amélioration de 13,5% du coût unitaire et d’économies en carburant, en comparaison des A319, selon les chiffres d’easyJet.

La compagnie indique aussi que le premier de ses 130 A320neo commandés arrivera en juin 2017.

Photo Airbus A320 d’easyJet – source Airbus