Crash d’Egyptair : les premières analyses pointent vers un incendie à bord

Mehmet Mustafa Celik CC BY-SA 4.0 : Airbus A320 d'EgyptAir SU-GCC https://commons.wikimedia.org/wiki/File:EgyptAir_Airbus_A320_(SU-GCC)_on_finals_at_Ataturk_Airport.jpg?uselang=fr

Les premières analyses de l’enregistreur de paramètres de vol (FDR) comme des débris laissent penser qu’un incendie s’est bien déclaré à bord de l’Airbus A320 d’Egyptair qui s’est abîmé en Méditerranée le 19 mai.

Les premières analyses de la carte mémoire du FDR « correspondent avec les alertes du système automatisé de communications de l’appareil (ACARS) sur de la fumée dans les toilettes et à l’avant de la cabine » , indique mercredi la Commission d’enquête égyptienne.

En outre, « les débris de l’avant de l’appareil qui ont été récupérés montrent des signes de détérioration dus à de hautes températures et de la suie » , poursuit le communiqué, en précisant qu’une analyse sera effectuée pour tenter d’identifier la source et la raison de ces traces.

La Commission dit aussi avoir téléchargé la totalité des informations contenues dans le FDR. Toutes les données du vol depuis le décollage de l’aéroport Paris-Charles de Gaulle ont pu être récupérées. Cependant, « l’enregistrement a cessé quand l’avion volait à l’altitude de 37.000 pieds » , selon la commission.

En ce qui concerne le deuxième enregistreur de vol, qui enregistre les sons et les voix dans le cockpit (CVR), les réparations se poursuivent dans les laboratoires du BEA.

Enfin, la Commission précise que la collecte des restes humains sur le site de l’accident est toujours en cours et se poursuivra jusqu’à ce que tous soient récupérés aux fins d’identification.

Le vol MS804 reliait Paris au Caire le 19 mai. L’accident a fait 66 morts dont 40 Egyptiens et 15 Français. Alors qu’il était en croisière à 37.000 pieds, l’A320 a effectué de brusques changement de cap et changé de direction vers la gauche en effectuant un cercle complet. Puis tout contact a été perdu. Une information judiciaire a été ouverte lundi par le parquet de Paris pour “homicides involontaires” .

Photo Mehmet Mustafa Celik CC BY-SA 4.0 : Airbus A320 d’EgyptAir SU-GCC

Laissez un commentaire