L’aéroport de Bordeaux lance un projet d’agrandissement

Projet_bordeaux_terminal_jonctionL’aéroport de Bordeaux-Mérignac va investir 40 millions d’euros dans les prochaines années pour construire un terminal de jonction entre les Halls A et B existants et reconditionner les voies d’accès, les parkings et le parvis. 

« Au cœur de ce projet d’envergure, la volonté pour l’Aéroport de Bordeaux est clairement d’accompagner dans son développement HOP! Air France pour affronter la concurrence accrue du TGV sur la liaison avec Paris, mais également de renforcer la présence des compagnies internationales sur le sol aquitain » , a fait savoir l’aéroport bordelais après l’adoption du projet le 28 juin par son Conseil de surveillance.

L’Aéroport de Bordeaux vit depuis 8 ans une période de forte croissance (+10% annuel en moyenne). Il a gagné 2,3 millions de passagers sur la période. Une progression liée principalement aux compagnies low-cost pour qui l’aéroport a construit en 2010 le terminal billi aux services simplifiés, agrandi en 2015. Il s’agit aujourd’hui de poursuivre et « mettre en œuvre de nouveaux relais de croissance » .

Deux opérations sont lancées en 2017 : d’une part la refonte de l’accès à l’aéroport et des stationnements, et d’autre part la construction d’une infrastructure de près de 12.000 m2 (sur 2 niveaux) qui assurera la jonction entre le Hall A et le Hall B déjà existants. Ainsi à l’horizon 2019/2020, l’ensemble du parcours du passager depuis son entrée sur la plateforme jusqu’à son embarquement sera amélioré.

Pièce maîtresse de ce projet, le terminal de jonction va faire entrer l’aérogare « dans une nouvelle dimension » , assure Bordeaux-Mérignac. Sur le modèle de plusieurs aéroports européens (Londres-Gatwick, Helsinki, …) et en projet pour plusieurs aéroports français, l’infrastructure centralisée distribuera simultanément le Hall A et le Hall B vers une zone commune de contrôle sûreté et de commerces. Elle comprendra aussi un nouveau système unique de traitement et de contrôle des bagages de soute.

« Après le passage des postes d’inspection filtrage, le passager accède à un espace commercial avant de rejoindre les salles d’embarquement. Les modes de consommation dans les aérogares ayant changé ces 10 dernières années, le passager trouve également de vastes espaces d’attente et de repos avec vue sur pistes et entourés de boutiques répondant à ses attentes. L’offre restauration est également étoffée pour parfaire l’expérience passager » , détaille l’aéroport.

En parallèle, le chantier des parcs de stationnement P1 et P2 sera lancé dès l’été 2016 pour une ouverture du P1 dès l’automne 2016 et un réagencement du P2 fin 2017. Le parc des entreprises de location de voiture sera reconfiguré en 2018. Enfin, le parvis sera réorganisé et devra être opérationnel pour l’arrivée du tramway, planifiée fin 2019 par Bordeaux Métropole.

La phase d’appel d’offres pour les études du nouveau bâtiment sera quant à elle lancée début 2017 pour un début de travaux un an plus tard. La mise en œuvre devrait être concomitante avec la refonte des espaces publics extérieurs fin 2019/début 2020.

 

Laissez un commentaire