SriLankan Airlines suspend Paris et Francfort

Mark Harkin CC BY-SA 2.0 : Airbus A330 de Sri Lankan Airlines - https://commons.wikimedia.org/wiki/File:4R-ALG_A330_Sri_Lankan_(9473938718).jpg?uselang=fr

Après Rome suspendue le mois dernier, SriLankan Airlines cessera de desservir Paris et Francfort dès le commencement de la saison hiver 2016-2017, citant un manque de rentabilité et la concurrence des compagnies du Golfe.

SriLankan Airlines opèrera les derniers vols entre Francfort et Colombo (UL 553/554) le 30 Octobre, tandis que ceux entre Paris-Charles de Gaulle et Colombo (UL 563/564) prendront fin le 6 novembre 2016.

« Le gouvernement du Sri Lanka a indiqué clairement qu’il ne financera pas les pertes continuelles » , explique la compagnie d’Etat dans un communiqué le 27 juin. Elle ajoute que ses revenus continuent de baisser cette année, allant jusqu’à effacer les gains générés par la baisse des prix du carburant. En cause, la dépréciation de l’euro par rapport au dollar américain, la baisse des prix des billets d’avion sur le marché européen, et l’augmentation de capacité introduite sur Colombo « notamment par les transporteurs du Golfe » .

C’est pourtant sur ces derniers que la compagnie va s’appuyer : grâce à ses accords avec Etihad Airways et Qatar Airways, elle proposera en partage de codes les destinations européennes jusqu’ici servies via Paris et Francfort. Elle relie quotidiennement Colombo avec Doha et Abu Dhabi.

Londres deviendra sa seule destination européenne, avec un vol quotidien en Airbus A330-300, le fleuron de sa flotte. Mais Paris et Francfort perdront leurs seules connexions directes avec le Sri Lanka.

Colombo restera reliée directement à l’Europe avec Austrian Airlines (Vienne), Neos (Milan-Malpensa) et Turkish Airlines (Istanbul). S’ajouteront KLM à compter du 1er novembre (depuis Amsterdam) et Thomson Airways à partir de décembre (au départ d’Helsinki et Stockholm-Arlanda).

Membre de Oneworld, SriLankan Airlines entend se concentrer sur la desserte du sous-continent indien, le Moyen-Orient et l’Extrême-Orient, où elle continuera « d’explorer son potentiel d’expansion » .

Attendue depuis plusieurs mois, cette restructuration du réseau a des conséquences sur le plan de flotte. Après avoir annulé les A350-900 attendus en leasing, la compagnie essaie de replacer quatre autres appareils de ce type en commande auprès d’Airbus. Un accord aurait été trouvé pour l’un d’entre eux avec une société de location. Les discussions se poursuivraient pour les trois derniers, Turkish Airlines ayant été citée.

Photo Mark Harkin CC BY-SA 2.0 : Airbus A330 de Sri Lankan Airlines

Laissez un commentaire