Grève des pilotes d’Air France : près de 80% des vols maintenus dimanche 12 juin

Airbus A320 d'Air France à Paris Charles de Gaulle - © Air France

Air France a indiqué qu’elle maintient près de 80% de son programme de vols demain dimanche 12 juin, deuxième journée du mouvement social déclenché par les syndicats de pilotes.

Pour la journée du dimanche 12 juin 2016, la compagnie prévoit d’assurer plus de 80 % de ses vols long-courriers, plus de 85 % de ses vols domestiques et autour de 70 % de ses vols moyen-courriers de et vers Paris-Charles de Gaulle. Néanmoins des annulations et des retards de dernière minute ne sont pas à exclure, selon Air France.

Ces prévisions de trafic sont établies sur la base d’un taux de pilotes grévistes estimé à 27 % pour cette journée. Le mouvement déclenché par le SNPL, le SPAF et Alter ne faiblit pas au deuxième jour et à même tendance à s’amplifier légèrement.

En effet, Air France indique qu’elle opère ce samedi 11 juin 83% de ses vols, soit 93% des vols long-courriers au départ de Paris, 91% des vols domestiques et 73% des vols moyen-courriers de et vers Paris-Charles de Gaulle, un programme « conforme aux prévisions » , selon la compagnie.

Pour les jours suivants, le programme de vols sera adapté en fonction de l’estimation précise du taux de mobilisation, et publié la veille du départ. Les clients seront informés en conséquence à condition d’avoir renseigné leurs coordonnées sur le site d’Air France.

Les trois syndicats de pilotes ont déposé des préavis de grève jusqu’au 14 juin et indiqué que « d’autres plages d’arrêts de travail suivront quelques jours plus tard si nécessaire” .

Aucun accord en vue entre syndicats et direction

La deuxième proposition d’accord de sortie de conflit présentée par la direction le jeudi 9 juin a été rejetée par les syndicats. En l’état, elle est “toujours aussi inacceptable” , a indiqué dans un communiqué le SNPL, majoritaire chez les pilotes (environ 60% des voix). Aucune réunion n’était prévue vendredi et rien n’est programmé pour les jours à venir selon le syndicat.

Le SNPL demande notamment « le retour à une répartition équitable » de l’activité et des investissements entre Air France et KLM. « La direction d’Air France refuse de prendre des engagements même si elle reconnaît enfin que la demande des organisations professionnelles est ‘légitime et pertinente’ » , a déploré vendredi le syndicat dans un communiqué.

Il a estimé que ses demandes sont « compatibles avec le plan d’investissements du Groupe puisqu’elles consistent uniquement à répartir différemment des investissements déjà prévus » .

De son côté, la direction d’Air France refuse de s’engager en attendant l’arrivée de Jean-Marc Janaillac, qui prendra les fonctions de PDG d’Air France-KLM le 4 juillet prochain. “Le président Janaillac se dit prêt à corriger l’équilibre de production entre Air France et KLM, l’une des clefs de ce conflit. Ces paroles doivent maintenant se transformer en actes. Et il doit en être de même pour nos autres revendications » , a déclaré vendredi Philippe Evain, le président du SNPL.

Les revendications portent également sur le développement de Transavia, l’équilibre entre Air France et HOP! sur court et moyen-courrier, ainsi que sur l’amélioration des conditions de travail et un rattrapage de rémunération.

Photo © Air France

Laissez un commentaire