HOP! Air France à Bâle-Mulhouse : 7 vols par jour vers Paris cet été

CRJ 1000 de HOP! Air France - GNU 1.2 Aldo Bidini via Wikimedia Commons

HOP! Air France a présenté jeudi son programme de vol pour l’été 2016 à l’EuroAirport de Bâle-Mulhouse-Fribourg, qui la verra voler sept fois par jour vers Paris.

La filiale régionale d’Air France réalise cet été au départ de Bâle-Mulhouse 4 vols quotidiens pour Paris-Charles de Gaulle, en Embraer 170; et 3 vols quotidiens pour Paris-Orly, en ATR 72 ou Bombardier CRJ 1000.

« Avec une desserte de Paris qui donne le choix entre Orly et Charles de Gaulle, les habitants de Mulhouse et de sa région peuvent se rendre dans le monde entier grâce au large réseau offert par les deux plateformes de correspondance » , a souligné Hélène Abraham, directrice commerciale de HOP! Air France, qui s’est rendue le 2 juin à l’aéroport de Bâle-Mulhouse afin d’y présenter les résultats 2015 et le programme de la saison été 2016.

La compagnie a offert plus de 500.000 sièges vers Paris l’année dernière, dont 160.500 vers Orly et 343.500 vers Charles de Gaulle. Le remplissage des vols de la ligne Mulhouse-Paris Orly s’établit à 65,5 % en 2015, en amélioration d’un demi point en un an (soit un total de 105.200 passagers).  Au moins 40 % des clients de la ligne d’Orly sont en correspondance, principalement vers les Antilles, l’Océan Indien et les Etats-Unis. Principale nouveauté de cette saison, à partir du 6 juin, les Mulhousiens auront la possibilité de rejoindre New York via Paris-Orly.

Vers Paris-Charles de Gaulle, près des trois quarts des clients de la compagnie étaient en correspondance au delà de Paris, en augmentation de 6 % par rapport à 2014.

Quant au trafic du début d’année, les résultats « sont encourageants puisqu’ils repartent à la hausse » , a assuré a Hélène Abraham.

HOP! Air France représente environ 7,1% du trafic passagers de l’EuroAirport : toutes compagnies confondues, il a accueilli 7,0 millions de passagers en 2015, en hausse de 8% en un an.

Photo CRJ 1000 de HOP! Air France – GNU 1.2 Aldo Bidini via Wikimedia Commons

Laissez un commentaire