HNA prêt à contrôler Servair et investir dans Virgin Australia

Servair : chargement d'un A380 d'Air France

Air France-KLM a annoncé lundi qu’il est entré en négociations exclusives avec HNA Group pour vendre 49,99% de la filiale restauration d’Air France, Servair. Par ailleurs, le groupe chinois compte acquérir 13% de la compagnie aérienne Virgin Australia.

« Air France est entré en négociations exclusives avec HNA pour la cession de 49,99% de Servair et le transfert de son contrôle opérationnel, pour une valeur d’entreprise de 475 millions d’euros (sur une base de 100%), dans l’objectif de créer le leader mondial de la restauration aérienne » , a annoncé Air France-KLM le 30 mai dans un communiqué.

Le groupe franco-néerlandais explique qu’Air France a recherché un acteur de premier plan pour devenir le partenaire industriel de Servair, lui donner les moyens de son développement et maintenir la société « aux plus hauts standards mondiaux » dans le secteur de la restauration aérienne. « Ceci permettra à Air France de bénéficier partout dans le monde de services de restauration aérienne du meilleur niveau« .

Plusieurs offres ont été reçues, notamment du groupe autrichien Do & Co (fournisseur de Turkish Airlines et Austrian Airlines) et du groupe toulousain Newrest (implanté dans 30 pays principalement en Europe et en Amérique).

Le choix d’HNA fait suite à l’annonce par ce groupe le 11 avril 2016 d’une offre publique d’achat du suisse gategroup, « un acteur majeur de l’industrie du catering » , qui détient notamment Gate Gourmet. L’association de Servair et gategroup conduirait à créer « une offre sans précédent » comprenant plus de 200 sites, 39.000 collaborateurs et plus de 300 compagnies aériennes clientes, selon Air France-KLM. L’accord avec HNA reste soumis à l’acquisition par ce dernier de gategroup.

« Les comités d’entreprises concernés du groupe Air France-KLM seront informés et consultés sur la transaction proposée » , indique aussi le groupe franco-néerlandais.

HNA n’en est pas à sa première acquisition en France, où il a commencé à investir il y a 4 ans, en rachetant une participation de 48 % dans la compagnie aérienne Aigle Azur en 2012, puis une participation de 18 % dans Pierre et Vacances en 2015. « Par ces investissements, HNA a contribué au développement d’entreprises françaises, à la fois en les soutenant financièrement et en leur donnant accès à de nouveaux marchés en Asie. La même dynamique a accompagné l’acquisition de Swissport en 2015, leader mondial de l’assistance aérienne au sol, une entreprise qui a conservé son indépendance au sein du groupe HNA » , selon Air France-KLM.

13% de Virgin Australia

Virgin Australia : Boeing 737-800 NG

Virgin Australia : Boeing 737-800 NG

HNA détient aussi Hainan Airlines et plusieurs compagnies aériennes en Chine et à Hong Kong. En novembre dernier, il a acquis 23,7% du capital de la low-cost brésilienne Azul. Sa frénésie d’acquisitions ne s’arrête pas là : Virgin Australia a annoncé le 31 mai 2016 un accord stratégique avec HNA, prêt à débourser 114 millions de dollars américains pour détenir 13% du capital – avec l’intention de monter ultérieurement à 19,99%.

Virgin Australia compte ainsi « accélérer son implantation sur le marché chinois en pleine croissance » , avec le projet de lancer de nouvelles liaisons directes entre la Chine et l’Australie, de nouveaux accords sur les partages de codes, les programmes de fidélité, l’accès aux salons d’aéroport et la promotion des voyages d’affaires et de loisirs.

« L’alliance nous permettra de tirer parti des possibilités offertes par la Chine, ainsi que des synergies de la chaîne d’approvisionnement complète d’HNA dans le secteur du transport aérien« , explique John Borghetti, le directeur exécutif de Virgin Australia.

L’accord reste soumis à l’approbation des autorités chinoises et australiennes. HNA sera alors « invité » à nommer un administrateur au Conseil d’Administration de Virgin Australia.

L’acquisition du groupe chinois modifiera la répartition du capital de la compagnie australienne, actuellement détenue par Air New Zealand (25,9% qu’elle cherche à vendre), Etihad Airways (25,1%), Singapore Airlines (23,1%), et Virgin Group (10%). La nouvelle structure du capital sera annoncée une fois la transaction finalisée, indique Virgin Australia.

HNA opère dans les secteurs du transport aérien, du tourisme, de la logistique et des services financiers. Organisé en 6 divisions (HNA Aviation, HNA Holding, HNA Capital, HNA Tourism, HNA Logistics and HNA EcoTech), le groupe a réalisé en 2015 un chiffre d’affaires annuel de 25,6 milliards de dollars (environ 22,5 milliards d’euros) et emploie aujourd’hui environ 180.000 personnes dans le monde, dont 80 000 en dehors de Chine.

Photo principale : Servair : chargement d’un A380 d’Air France

Laissez un commentaire