Les contrôleurs aériens appelés à la grève le 26 mai et du 3 au 5 juin

Airborne06 CC BY-SA 3.0 : tour de contrôle aéroport Nice Côte d'Azur https://commons.wikimedia.org/wiki/File:Vigie_LFMN.jpg?uselang=fr

Plusieurs syndicats de la Direction générale de l’aviation civile (DGAC) appellent les contrôleurs aériens une nouvelle fois à la grève dès ce jeudi 26 mai, ainsi que du vendredi 3 au dimanche 5 juin 2016 inclus.

L’USAC-CGT, premier syndicat de la DGAC, ainsi que le SNPACM-FO, ont déposé un préavis de grève pour le jeudi 26 mai 2016. « Tous les Ouvriers d’Etat sont appelés à une journée de grève et de manifestation le 26 mai dans le cadre d’un mouvement interministériel » , indiquent les deux organisations dans un tract. Elles déplorent « la dégradation des conditions de travail (…), les difficultés que rencontrent les services de la DGAC et de Météo France pour la réalisation de l’ensemble des missions (…), et les effets néfastes de l’externalisation provoquée par l’absence de réels recrutements autre qu’au compte-goutte » . Selon nos informations, ce mouvement pourrait conduire à l’annulation de 15% des vols à Paris-Orly le 26 mai et à des perturbations sur l’ensemble du territoire.

En outre, l’USAC-CGT, « en coordination avec les autres syndicats de la DGAC » , dépose un préavis de grève pour les vendredi 3, samedi 4 et dimanche 5 juin prochain. Le SNCTA, l’UNSA-ICNA, et la CFDT se joignent à ce mouvement qui pourrait donc être d’une ampleur plus importante que celui de jeudi prochain. Le SNCTA en particulier dit avoir donné « toutes ses chances à la négociation » et veut durcir le ton « en l’absence de réponses satisfaisantes » . L’UNSA-ICNA précise qu’il demande notamment « l’arrêt de la baisse des effectifs » et « l’accélération de la modernisation technique de la DSNA » .

Une « prochaine et a priori dernière » réunion de négociation est programmée le 31 mai, a indiqué la DGAC à l’AFP.  A la suite de cela, « on saura si les préavis sont maintenus ou pas » .

La dernière grève des contrôleurs aériens français remonte au 19 mai. Il s’agissait de leur 46e journée de grève depuis 2009 selon l’A4E, l’association des principales compagnies aériennes européennes, qui a appelé la Commission européenne à « agir maintenant pour protéger les droits des millions de voyageurs européens affectés par ces mouvements sociaux répétés et disproportionnés » .

Selon cette association, 2016 s’annonçait déjà, avant l’annonce de ces mouvements, comme une année record en matière de grève des contrôleurs aériens.

Photo Airborne06 CC BY-SA 3.0 : tour de contrôle aéroport Nice Côte d’Azur

 

5 commentaires sur “Les contrôleurs aériens appelés à la grève le 26 mai et du 3 au 5 juin

  1. Ils ont les meilleures conditions de travail qui puissent exister sur cette planète. On va paralyser le pays grâce au dictat de la CGT qui a pour seul but de faire peur aux salariés. N’en avez vous pas marre de bouiziller la vie des Français??

  2. Merci beaucoup de faire messieurs dames ! Vôtre salaire de 15000 euros doit valoir plus le coup que mes vacances économisé en 1 an et qui tombe pendant vôtre grève

  3. Merci à la CGT, je n’ai donc pas de vol pour rentrer chez moi et je vais devoir reporter des RDV et payer X€ en plus pour rentrer.

    Etre en retard à son propre mariage à cause de gros ***.

    MERCI.

Laissez un commentaire