Delta ralentit sa croissance et repousse la livraison de quatre A350

Airbus : A350-900 de Delta

Delta Air Lines va ralentir sa croissance au deuxième semestre 2016 et repousse d’un an la livraison de quatre Airbus A350-900 afin d’améliorer ses performances financières.

Delta a informé ses investisseurs qu’elle prend plusieurs mesures en vue « de devenir la première compagnie de réseaux à retrouver une croissance positive de sa recette unitaire » , comme cela apparaît dans une note d’information publiée le 16 mai auprès de la Securities and Exchange Commission (SEC), l’autorité financière des Etats-Unis.

De nombreuses compagnies ont indiqué au cours des derniers mois que leur recette unitaire se dégradait, sous l’effet d’une concurrence accrue qui les entraine à baisser le prix des billets pour assurer le remplissage des avions. Delta veut mettre fin à cette tendance en ce qui la concerne, et compte sur une réduction de sa croissance prévue pour y parvenir. Elle souhaite rééquilibrer le rapport entre l’offre et la demande en vue d’augmenter ses tarifs. Les mesures envisagées sont destinées à améliorer ses performances financières « quelle que soit la direction que prendront les prix du carburant » .

Delta va ainsi ralentir la croissance de sa capacité qui s’établira à « moins de 2% » au 2e semestre 2016, au lieu de 2,7% prévu initialement, avec des actions qui portent sur tous les réseaux.

Pour les vols intérieurs aux Etats-Unis, la croissance va passer de 4% sur les trois premiers trimestres de l’année à 2,5% au quatrième trimestre. A l’international, la croissance sera nulle voire négative au deuxième semestre : sur le transatlantique, elle passera de 3-4% cet été à 0% durant la saison hiver; vers l’Amérique latine, elle sera négative pour la seconde moitié de l’année; et sur le transpacifique, « elle verra des réductions pour la troisième année consécutive » .

Sur le transatlantique en particulier, Delta signale que l’offre de sièges dépasse la demande en raison « de la croissance démesurée des compagnies du Golfe et des low-cost » . Pour le transpacifique, les réductions atteindront 15% cet hiver en comparaison de l’année précédente, l’accent étant mis « sur les marchés sous-performants » .

Dans ce contexte, Delta prend aussi des mesures concernant sa flotte. Après avoir commandé 75 Bombardier C Series et 37 Airbus A321 supplémentaires, elle va « se concentrer sur le remplacement des moyens-courriers » dont « un nombre considérable atteint plus de 25 ans d’âge » (notamment les MD88).

En parallèle, quatre A350 prévus pour 2018 ne rejoindront la flotte qu’en 2019, voire 2020, une mesure qui vise « à rendre le calendrier de livraison plus cohérent avec les prévisions d’amélioration du marché international » .

Delta a commandé 25 A350-900 XWB en novembre 2014. Livrables à partir de 2017, ces avions sont plus particulièrement destinés au marché transpacifique. La commande prévoit aussi 25 A330-900 essentiellement pour le transatlantique. Leur arrivée n’est pas attendue avant 2019.

Visuel Airbus : A350-900 de Delta 

Laissez un commentaire