Qantas évalue le Boeing 777X

Boeing : 777X

La compagnie aérienne australienne Qantas est en discussion avec Boeing sur le 777X, un avion qu’elle trouve « intéressant » .

Qantas, qui n’a jamais commandé de 777, exploitera-t-elle son successeur sur les lignes long ou très long-courrier ? La compagnie en tout cas y réfléchit. Selon Reuters, elle discute avec Boeing « de la portée et de la capacité » du 777X, dont l’entrée en service est prévue pour 2020.

L’appareil est proposé en deux variantes : le 777-8 (environ 350 passagers sur plus de 17.220 kilomètres) et le 777-9 (400 passagers sur 15.185 kilomètres). Gareth Evans, le directeur des opérations internationales de Qantas, trouve le 777X « intéressant en raison de son rayon d’action. Pour une compagnie basée dans cette partie du monde, un avion qui peut atteindre les principales villes autour du globe à partir de l’Australie est attractif » . Pour autant, aucune commande n’est imminente. Qantas est également en discussion avec Airbus « pour ses derniers avions » .

En attendant, la compagnie indique qu’elle compte exploiter l’Airbus A380 au-delà de 2020. Sa flotte compte 12 super Jumbos configurés quadri-classe pour 484 passagers (14 en Première classe, 64 en classe Affaires, 35 en Premium Economie et 371 en Economie). « L’A380 fait du bon travail sur les marchés où il opère » , estime M. Evans, soulignant l’utilité de ces appareils sur « les routes à forte densité de trafic comme Los Angeles et Londres-Heathrow, des aéroports contraints en termes de créneaux de décollage et d’atterrissage » .

En revanche, Qantas ne donne aucune précision sur les huit derniers A380 commandés dont la livraison a été repoussée.

Qantas a par ailleurs commandé en août 2015 huit 787-9, livrables entre mi-2017 et 2019. Parmi ceux-ci, cinq sont destinés à remplacer ses 747-400 vieillissants sur les routes vers l’Amérique du Nord et l’Asie. Elle dispose en outre d’options (avec dates de livraison confirmées) pour 15 787-9 supplémentaires et de droits d’achat pour 30 autres, qu’elle envisage d’exercer en fonction « de l’évolution du marché international » , selon M. Evans.

Photo Boeing : 777X 

Laissez un commentaire