Grève des contrôleurs aériens jeudi: un vol sur cinq annulé à Orly

ADP : Paris-Orly

La Direction générale de l’aviation civile (DGAC) confirme ce mercredi qu’elle a demandé aux compagnies aériennes de réduire leur programme de vols de 20% pour l’aéroport de Paris-Orly le jeudi 28 avril 2016, en raison d’une nouvelle grève des contrôleurs aériens.

Des préavis de grève concernant l’ensemble de la fonction publique ont été déposés dans le cadre de la journée d’action nationale interprofessionnelle du jeudi 28 avril 2016, rappelle la DGAC. En ce qui la concerne, le syndicat USAC-CGT appelle les contrôleurs aériens à cesser le travail le jeudi 28 avril 2016 pour obtenir le retrait du projet de loi de la ministre Myriam El-Khomri.

En conséquence, la DGAC a demandé aux compagnies aériennes de réduire leur programme de vols de 20% pour l’aéroport d’Orly. L’administration s’attend à des perturbations sur l’ensemble du territoire. Elle conseille aux passagers de s’informer auprès de leur compagnie aérienne pour connaître l’état de leur vol.

Air France prévoit d’assurer la totalité de ses vols long-courriers, la totalité de ses vols depuis et vers Paris-Charles de Gaulle, et 80% de ses vols domestiques de et vers Paris-Orly. Des mesures commerciales sont mises en place pour les passagers disposant d’une réservation pour un vol effectué à Orly ce jour-là.

Les autres compagnies n’ont pas communiqué leur programme au moment de la rédaction de cet article.

Cette quatrième journée de grève en un mois des contrôleurs aériens français est évidemment une mauvaise nouvelle pour les passagers, mais aussi pour les compagnies aériennes et les aéroports. La DGAC estime dans son rapport que ces mouvements sociaux (grève sectorielle touchant le contrôle aérien les 20 et 21 mars, grève interprofessionnelle le 31 mars) ont eu un impact évalué à -2 points de pourcentage sur le taux de croissance mensuel du trafic aérien.

En outre, les indicateurs relatifs au retard se sont très nettement dégradés le mois dernier, du fait de ces grèves à répétition : la proportion de vols retardés de plus d’un quart d’heure au départ a augmenté de 7 points et atteint 23,7% en mars. Le retard moyen a grimpé de 5 minutes et s’établit à 14,8 minutes. Sur les trois journées des 20,21 et 31 mars en particulier, ces indicateurs ont culminé respectivement à 63,0% et 51,7 minutes alors que sur le reste du mois, ils se mesurent à 19,9% et 11,3 minutes.

L’association Airlines for Europe (A4E), qui réunit les principaux groupes de transport aérien européens (Air France KLM, easyJet, Finnair, International Airlines Group, Lufthansa Group, Norwegian, Ryanair, Jet2.com) en a appelé à la Commission européenne pour mettre en place un plan d’action permettant de minimiser l’impact des mouvements sociaux des aiguilleurs du ciel.

Photo ADP : aéroport Paris-Orly

Laissez un commentaire