L’aéroport de Doha et Qatar Airways poursuivront bien leur expansion

Hamad International : vue aérienne de l'aéroport de Doha

Malgré la baisse des cours du pétrole qui affecte son économie, le Qatar entend poursuivre l’expansion de l’aéroport Doha-Hamad International et de Qatar Airways.

Les projets ambitieux du Qatar pour son industrie du transport aérien devraient se poursuivre, en dépit de l’impact des prix du pétrole sur les autres secteurs de l’économie, a assuré Abdulla Nasser Turki Al Subaey, le président de l’Autorité de l’aviation civile du Qatar.

« Le budget de l’expansion de l’aéroport et du transport aérien reste inchangé et non affecté par la baisse des revenus » a-t-il déclaré. « Je ne pense pas que quoi que ce soit sera modifié dans notre domaine, étant donné le rôle important que joue l’aviation pour la diversification de l’économie du Qatar et le développement de l’industrie du tourisme » .

Le pays vise 7 millions de visiteurs d’ici 2030 avec des recettes de 17,8 milliards de dollars pour le tourisme. L’objectif est soutenu par une stratégie d’investissements représentant jusqu’à 45 milliards de dollars dans ce secteur d’ici 2030.

L’autorité de l’aviation civile qatarie entend pour sa part capitaliser sur les accords aériens qu’elle a conclus, à ce jour avec 156 pays dans le monde entier. En particulier, le Qatar a désormais signé des traités aériens avec chacun des pays membres de l’Union européenne, tandis que d’autres sont en cours de négociation avec des pays d’Amérique latine et des Caraïbes, a indiqué le président de l’autorité de l’aviation civile. Le Qatar bénéficie également d’un accord de Ciel ouvert avec les Etats-Unis. Pour l’année 2016, il prévoit de conclure des traités avec huit nouveaux pays. « L’objectif est d’améliorer la connectivité et de soutenir la croissance de Qatar Airways, qui est l’une des compagnies aériennes les plus dynamiques au monde, en particulier pour le développement des liaisons longs-courriers » , a précisé M.Al Subaey.

Le Qatar s’est doté d’un aéroport ultra-moderne à Doha, Hamad International. Ouvert en mai 2014, il voit son trafic fret et passagers « progresser régulièrement » , selon le président de l’autorité. Plus de 30 millions de passagers ont transité par cet aéroport en 2015, contre 28 millions  lors de sa première année d’exploitation. Les projets d’expansion « progressent » , selon M.Al Subaey. La phase finale devrait être achevée avant la Coupe du monde de football qui se tiendra au Qatar en 2022.

Le président de l’aviation civile s’exprimait dans le cadre d’une étude à paraître, Qatar 2016, réalisée par l’Oxford Business Group et portant sur sur de multiples aspects du pays, dans les domaines macroéconomiques, des infrastructures, des services bancaires et autres.

Photo Hamad International : vue aérienne de l’aéroport de Doha