Des mesures de sécurité renforcées dans les aéroports français

Armée de terre

A la suite des attentats de Bruxelles le 22 mars, le ministre de l’intérieur, Bernard Cazeneuve, a détaillé une série de mesures visant à renforcer la sécurité aux frontières et dans les transports, notamment dans les gares et les aéroports. La présence policière et militaire a été augmentée dès mardi matin dans les principaux aéroports français.

La sécurité est renforcée dans les infrastructures de transports, a indiqué mardi le ministre de l’intérieur durant une allocution sur le perron de l’Elysée. L’accès aux zones publiques des gares et aéroports est désormais réservé aux personnes munies d’un titre de transport ou d’une pièce d’identité.

En Ile-de-France, 400 policiers et gendarmes ont été déployés dès mardi matin dans les gares, le métro, les espaces publics et sur les plateformes d’Orly et Roissy, a précisé Bernard Cazeneuve. C’est aussi le cas sur le reste du territoire, où 600 policiers et gendarmes ont été mobilisés en plus des forces déjà déployées.

Le ministre, qui a demandé aux préfets de tous les départements de relever les niveaux d’alerte et les dispositifs de sécurité dans les gares, les transports en commun, ports et aéroports de toutes les régions de France, a aussi annoncé un redéploiement des patrouilles de militaires vers ces infrastructures, dans le cadre du dispositif « Sentinelle » de surveillance des sites sensibles.

Les mesures de contrôle et de palpation dans les transports vont être systématisées. Des messages préventifs de sensibilisation et d’information aux voyageurs vont être diffusés par les opérateurs comme la SNCF, la RATP « et autres » .

Aéroports de Paris-Charles de Gaulle et Paris-Orly

Particulièrement concernés, les deux aéroports parisiens ont fait l’objet dès mardi matin d’un important déploiement.

A Paris-Charles de Gaulle, 40 policiers supplémentaires ainsi qu’une demi-compagnie de CRS sont venus renforcer la centaine de militaires déjà présents sur l’aéroport dans le cadre de la mission « Sentinelle » , selon Europe 1. Le dispositif de prévention et de sécurisation concerne les huit terminaux et les deux gares, avec contrôles des trains en provenance de Bruxelles et mobilisation d’équipes cynophiles.

A Paris-Orly, quatre patrouilles supplémentaires de véhicules légers blindés, ainsi qu’une demi-compagnie de CRS, ont été mobilisées.

Aéroports en régions

A Nice, « il a été décidé de renforcer la sécurisation des deux aérogares de Nice Côte d’Azur. On a deux patrouilles à l’aéroport, des CRS vont venir se positionner en sécurisation à l’aéroport pour assurer une visibilité optimale » , a déclaré à Nice Matin François Xavier Lauch, directeur de cabinet du préfet des Alpes-Maritimes.

A Lyon, ce sont au total 120 hommes (dont 60 CRS) qui vont être déployés dans et en dehors de l’aéroport Saint-Exupéry, a indiqué lors d’une conférence de presse le préfet du Rhône Michel Delpuech.

A Marseille, « une patrouille de 40 agents de la police aux frontières ainsi que deux équipes de militaires du plan Vigipirate de 5 à 10 personnes tournent actuellement à l’aéroport, côté voyageurs. Côté piste, la sécurité est assurée par la gendarmerie des transports aériens. Une compagnie de CRS organisée en quatre sections de 15 à 20 personnes a également été déployée à l’aéroport. Ces équipes effectueront des roulements de six heures 24h sur 24 » , précise La Provence.

A Toulouse, le dispositif de sécurité a été renforcé aussitôt après la série d’explosions qui s’est produite à Bruxelles, selon La Dépêche.

Des mesures similaires sont annoncées dans d’autres aéroports français (Lille, Bordeaux,..). En dehors de l’Hexagone, la sécurité a été relevée dans les principaux aéroports européens, notamment à Londres, Francfort, Copenhague, Amsterdam, Madrid,…

La double explosion qui a eu lieu mardi 22 mars un peu avant 8 heures à l’aéroport Bruxelles-Zaventem a fait 13 morts et 35 blessés. La capitale belge a également été touchée par une autre détonation au niveau de la station de métro de Maelbeek, faisant 15 morts et 55 blessés. Dans l’après-midi, l’Etat Islamique a annoncé être le commanditaire de ces attentats.

Photo : Armée de terre

Laissez un commentaire