Low-cost long-courrier : French Blue se dévoile

Airbus : A330-300 de French Blue

Déjà propriétaire d’Air Caraïbes, le groupe Dubreuil a dévoilé le 17 mars sa nouvelle compagnie aérienne, French Blue, qui opèrera à compter du mois de septembre sur le marché du low-cost long-courrier.

French Blue commencera ses opérations le 15 septembre 2016. Première destination : Punta Cana, en République dominicaine, servie au maximum quatre fois par semaine au départ de Paris-Orly Sud. Sur cet axe, elle fera concurrence à Air France et XL Airways et vise 20% de parts de marché.

A son lancement, French Blue sera dotée d’un Airbus A330-300, actuellement en préparation dans les usines de l’avionneur européen. Commandé directement auprès d’Airbus et doté d’une masse maximale au décollage de 242 tonnes, l’appareil sera immatriculé F-HPUJ (msn 1727), en référence au code iata de la première destination. Sa livraison est programmée pour fin juin. Jusqu’en septembre, il volera pour le compte d’Air Caraïbes.

La flotte de French Blue va s’agrandir progressivement. Elle comprendra un deuxième A330-300 et un premier A350-900 au printemps 2017, puis un second A350-900 au printemps 2018. Le réseau sera étoffé en parallèle : la compagnie parle de servir en A350 l’île Maurice et La Réunion à l’été 2017 tout en disant s’intéresser à « toute destination plutôt loisirs et à fort trafic » . Cuba est également évoquée.

Se présentant comme la première low-cost long-courrier française, French Blue opèrera des avions densifiés. L’A330-300 sera aménagé pour 378 passagers en bi-classe. A l’avant, la classe Premium Blue, avec 28 sièges répartis en rangée de 2-3-2. Ces sièges seront les mêmes que ceux qui équipent actuellement la Premium Economie de Lufthansa. La classe Eco Blue quant à elle comptera 350 sièges ultra-fins répartis en rangées de 3-3-3. La configuration de l’A350-900 n’a pas été détaillée, mais l’on sait que l’appareil sera aménagé pour 415 passagers. Sur les deux types d’avion, les voyageurs auront accès à un système de divertissement individuel avec écran tactile ainsi qu’à une connexion internet par réseau WiFi, mais ce dernier service sera payant.

French Blue révèlera ses tarifs le 7 juin prochain, en même temps qu’elle ouvrira les réservations. Trois options seront proposées : le tarif « Basic » comprenant un siège et un bagage à main; le tarif « Smart » incluant un bagage enregistré de 23 kg, un repas et la sélection du siège; et un tarif « Premium » ajoutant un second bagage enregistré et un siège à l’avant.

Le groupe Dubreuil se donne deux ans pour que French Blue atteigne l’équilibre financier. Le lancement d’une nouvelle compagnie low-cost long-courrier est un pari, mais « on ne veut pas louper le train qui passe » , souligne Marc Rochet, au moment où Norwegian Air affiche ses ambitions sur le marché français et Eurowings se développe en Allemagne. La création de French Blue résultera, selon le Groupe, dans la création de 400 emplois, selon des contrats de droit français mais différents de ceux d’Air Caraïbes. Les personnels navigants seront appelés à voler plus longtemps chez French Blue (environ 800 à 850 heures par an). L’écart de productivité entre les deux compagnies aériennes du même groupe sera de 10%, selon le dirigeant.

Laissez un commentaire