L’aéroport La Réunion-Roland Garros affiche de nouvelles ambitions

Aéroport La Réunion Roland Garros : vue aérienne

L’aéroport La Réunion-Roland Garros lance une nouvelle phase de développement visant à étendre ses capacités et renforcer son attractivité tout en travaillant à l’ouverture de nouvelles lignes.

La Société Aéroport de La Réunion Roland Garros a annoncé le 4 février le lancement de la deuxième phase de son programme de développement. Celle-ci débute cette année et se déroulera jusqu’en 2020. 100 millions d’euros seront investis sur la période, notamment pour de nouvelles mises aux normes avec la création d’aires de sécurité aux extrémités de pistes.

Une autre action prioritaire porte sur l’extension des capacités de l’aéroport et le renforcement de son attractivité. Dans un premier temps, le flux des passagers au départ sera réorganisé. Ceci permettra de limiter les temps d’attente aux formalités d’enregistrement et de contrôle de police et de sûreté. Il s’agit aussi de créer de nouvelles surfaces commerciales, en zone publique et en salle d’embarquement, dans un « objectif de performance économique et de compétitivité » . Ces nouveaux aménagements seront livrés à partir de septembre 2017.

En parallèle, l’aéroport engage une action de prospection des compagnies aériennes « en vue de susciter l’ouverture de nouvelles lignes » .

La plate-forme anticipe une croissance du trafic passagers pour les années à venir, avec 2,5 millions de voyageurs prévus en 2020, pratiquement 25% de plus qu’en 2015 où elle en a accueilli un peu plus de 2 millions. Le seuil des trois millions de passagers pourrait être atteint dès 2025. Dans cette optique, un projet de redimensionnement du terminal passagers est élaboré pour le long terme, s’accompagnant d’une réorganisation des accès routiers et des espaces de stationnement.

Une première phase qui s’achève

La société aéroportuaire a lancé une première phase de développement en 2011, lors de sa création. Cette étape s’achève actuellement « dans le respect du calendrier et de l’enveloppe budgétaire annoncée » , selon elle. Une part majoritaire des investissements a été consacrée à des normalisations techniques, comme le renforcement des pistes, l’extension des réseaux de collecte et de traitement des eaux pluviales, ou encore la construction d’une nouvelle centrale électrique.

D’autre part, l’extension de la salle d’arrivée et de l’aérogare, ainsi que la création d’un quatrième poste à passerelles et de nouveaux parkings avions, « ont permis d’améliorer les conditions d’exploitation et le confort des passagers« , selon l’aéroport.

Photo Aéroport La Réunion Roland Garros : vue aérienne

Laissez un commentaire