L’Iran envisage d’acheter huit Airbus A380

Airbus / EM Company / A. Domenjou : A380 MSN4

L’Iran a conclu un accord préliminaire avec Airbus portant sur l’acquisition de huit A380, selon le ministre adjoint des Transports iranien.

Le ministre précise que les huit A380 seraient livrables à partir de 2019. A ceux-ci s’ajouteraient seize A350 XWB. Au total, l’Iran envisagerait d’acquérir entre 114 et 127 Airbus, en majorité neufs, incluant aussi des A320, A330 et A340. Asghar Fakhrieh Kushan est cité sur ces sujets par l’agence Reuters et le Spiegel allemand. Il s’exprimait en marge d’une conférence sur l’aviation qui se tient ce 24 janvier à Téhéran.

En outre, l’Iran est également entré en négociation avec ATR pour quarante turbopropulseurs livrables en 2016 et 2017 destinés au réseau domestique, toujours selon le ministre adjoint, cité cette fois-ci par CAPA.

Différents détails seront réglés avec Airbus au cours de la semaine qui vient, a déclaré de son côté le ministre des routes et du développement urbain, Abbas Akhoundi, qui précise au Financial Times que les premiers avions pourraient intégrer la flotte iranienne dès le mois de mars. Le ministre se dit également prêt à négocier avec Boeing pour une centaine d’appareils.

Iran Air, qui devrait être la principale bénéficiaire de la commande auprès d’Airbus, se montre plus réservée et s’est refusée à donner des détails sur les discussions. « Ne compromettons pas le contrat et laissez-nous terminer les négociations » , a déclaré Farhad Parvaresh, le directeur d’Iran Air, en marge de la conférence.

La semaine dernière, le gouvernement iranien avait déjà annoncé la perspective d’une commande portant sur 114 Airbus, première étape du renouvellement de la flotte d’Iran Air, actuellement âgée de 25 ans en moyenne.

En novembre dernier, le président iranien, Hassan Rohani, avait évoqué à quelques jours d’une visite en France qui avait été reportée en raison des attentats de Paris la possibilité d’acquérir des Airbus, sans préciser le nombre d’appareils envisagés ni le montant des contrats. Il se rendra en Europe la semaine prochaine, d’abord à Rome dès lundi, puis à Paris à partir de mercredi.

Les compagnies privées iraniennes s’intéresseraient pour leur part au MRJ de Mitsubishi, au CSeries de Bombardier, ainsi qu’aux avions régionaux d’Embraer et Sukhoi.

Les sanctions internationales contre l’Iran ont été en partie levées la semaine dernière.

Photo Airbus / EM Company / A. Domenjou : A380 MSN4

Laissez un commentaire