Boeing en 2015 : des commandes en nette baisse mais des livraisons record

Début de l'assemblage final du premier 737 MAX - © Boeing

Boeing a vendu l’année dernière presque deux fois moins d’avions commerciaux qu’en 2014, mais la production est à un plus haut niveau historique : l’avionneur enregistre 768 commandes nettes et 762 livraisons en 2015, réalisant ainsi son objectif de vendre au moins autant d’avions qu’il n’en construit.

Avec 762 livraisons en 2015, Boeing a remis à ses clients 39 avions de plus que l’année précédente, et 114 de plus qu’en 2013. En deux ans, le constructeur a réussi à augmenter de plus de 15% ses cadences de production. « De solides performances » , selon Ray Conner, président la division Boeing Aviation Commerciale. « Nos équipes ont accompli un travail fantastique en réussissant à livrer aussi rapidement et efficacement que possible toujours plus d’appareils à nos clients. Nous continuerons de nous concentrer sur cet objectif » , déclare-t-il dans un communiqué.

Ces chiffres sont de bon augure pour les comptes de Boeing. La majeure partie du prix d’un avion est versée au moment de sa livraison.

En parallèle, le constructeur a enregistré 768 commandes nettes en 2015, pour une valeur de 112,4 milliards de dollars aux prix catalogue. C’est pratiquement deux fois moins qu’en 2014, marquée par 1.432 commandes nettes. Il est vrai qu’il s’agissait d’une année record. Boeing tient d’ailleurs à rassurer. « Le trafic passagers est en hausse dans la plupart des régions clés » , souligne Randy Tinseth, vice-président du marketing de Boeing Aviation Commerciale.

Dans le détail des produits, la famille 737 NG et MAX a continué d’assurer la plus grande partie des commandes nettes (588) ainsi que des livraisons (495). Boeing assemble actuellement 42 monocouloirs par mois, une cadence qu’il compte porter à 47 d’ici 2017 grâce à l’ajout d’une troisième ligne d’assemblage dans son centre de Renton. Le nouveau centre de livraison des 737 a ouvert ses portes à Seattle, une mesure qui accompagne la hausse des cadences de production sur ce programme. Le premier 737 MAX est sorti d’usine et a été présenté le 8 décembre 2015. Le vol inaugural est prévu dans le courant de l’année.

Le 787 Dreamliner a enregistré en 2015 moins de commandes nettes (71) que de livraisons (135). Boeing a nettement accéléré les cadences de production par rapport à l’année dernière où il avait livré 114 exemplaires. Aucun autre long-courrier n’a été produit à une cadence aussi élevée dans l’histoire de l’aviation. Cinq clients ont réceptionné leur premier Dreamliner en 2015 : Oman Air, Scoot, American Airlines, KLM Royal Dutch Airlines et Vietnam Airlines. La conception détaillée du 787-10, le 3e membre de la famille des Dreamliner, a été achevée.

La famille 777 (de génération actuelle et 777-X en cours de développement) a enregistré 58 commandes nettes (et aucune annulation) pour 98 livraisons. Boeing a annoncé une série d’innovations permettant une réduction de 2% de la consommation de carburant sur les nouveaux appareils à livrer à partir de cette année. Le 777X a atteint quant à lui la phase de configuration finale. Les équipes se concentrent à présent sur la conception détaillée des pièces, ensembles et autres systèmes de l’avion.

Le 767 a fait un retour remarqué en 2015, à tel point que l’avionneur va augmenter les cadences de production à 2 exemplaires par mois à partir du début 2016, puis à 2,5 par mois à compter du 4e trimestre 2017, au lieu de 1,5 en 2015. Le programme a reçu l’année dernière sa plus importante commande unique de la part de FedEx. Il enregistre 49 commandes nettes (aucune annulation) et 16 livraisons.

En contraste, la situation du 747 est préoccupante. Boeing a certes passé le cap du 100e 747-8 livré, mais le carnet de commande s’assèche avec 20 exemplaires restant à livrer, soit à peine plus qu’une année de production à la cadence de 2015 (18 appareils livrés). Déduction faite de quatre annulations, l’avionneur a enregistré 2 commandes nettes pour son Jumbo Jet l’année dernière.

À la fin de l’exercice, le carnet de commandes de Boeing s’établissait à 5.795 appareils à livrer, lui assurant 7,6 ans de production aux cadences actuelles.

Famille de produitsCommandes brutesCommandes nettesLivraisonsCarnet de commandes
7376665884954392
747621820
76749491680
777585898524
7879971135779
Total8787687625795

 

Photo : Début de l’assemblage final du premier 737 MAX – © Boeing 

Laissez un commentaire