Fin du partage de codes avec airberlin : Etihad fait appel

Etihad Airways et airberlin - © airberlin

Comme elle l’avait annoncé, la compagnie aérienne Etihad Airways fait appel du jugement d’un tribunal allemand qui met fin à compter du 16 janvier au partage de codes sur 29 vols opérés par sa filiale airberlin. Non sans dénoncer Lufthansa et s’en prendre aux autorités allemandes.

Etihad Airways s’est pourvue en appel le 04 janvier 2016 auprès de la haute court administrative de Lüneburg. La semaine dernière, le tribunal administratif de Braunschweig avait considéré en première instance que le ministère allemand des Transports était fondé à rejeter sa demande d’approbation pour 29 des 63 vols en partage de codes opérés par airberlin, approuvés temporairement jusqu’au 15 janvier.

« Nous allons nous battre jusqu’au bout pour protéger notre investissement, notre partenariat avec airberlin, et la concurrence dans le ciel allemand » , affirme James Hogan, le président d’Etihad Airways, cité dans un communiqué.

La compagnie d’Abu Dhabi a acquis 29,2% du capital d’airberlin en 2011, après avoir « reçu des encouragements de la part des gouvernements nationaux et régionaux allemands » , précise-t-elle. La filiale allemande se porte mal et accumule les pertes depuis de nombreuses années malgré des plans de redressement successifs.

« Après avoir investi quatre ans en Allemagne et soutenu l’emploi chez airberlin, nous découvrons maintenant que les règles ont changé » , déplore le dirigeant d’Etihad. Outre le fait que les partages de codes ont été approuvés pendant plusieurs années, James Hogan critique l’introduction de nouvelles taxes aéroportuaires, qui « ont directement érodé la rentabilité d’airberlin » . Il fustige aussi « les efforts de lobbying et la tactique protectionniste de Lufthansa » , la première compagnie aérienne d’Allemagne.

« Ne vous méprenez pas. Le protectionnisme nuira sans aucun doute aux investissements en Allemagne » , prévient-il.

Depuis un an, Etihad et airberlin sont dans le collimateur de la LBA, l’agence en charge de l’aviation civile en Allemagne. Cette dernière a régulièrement approuvé depuis 2012, pendant sept saisons, les accords de partage de codes entre les deux partenaires, avant de se raviser en août 2014 sur fond de tension croissante entre Lufthansa et les compagnies du Golfe. La LBA a refusé d’approuver pour l’actuelle saison hiver 29 partages de codes entre airberlin et Etihad en Allemagne, considérant que la compagnie du Golfe accédait ainsi à des destinations non prévues dans les accords aériens entre l’Allemagne et les Emirats Arabes Unis.

Etihad peut néanmoins continuer d’apposer son code sur presque cinquante autres vols opérés par airberlin.

Photo : Etihad Airways et airberlin – © airberlin

Laissez un commentaire