Kuwait Airways restructure son réseau

DP / Arpingstone : Airbus A340-300 de Kuwait Airways

Kuwait Airways a annoncé le 29 décembre 2015 une restructuration de son réseau. Quatre lignes sont suspendues dès le printemps, vers Kuala Lumpur en Malaisie, Jakarta en Indonésie, Sohag et Alexandrie en Egypte. Par ailleurs la compagnie cesse de transporter des passagers entre Londres et New York. En parallèle, elle augmente ses fréquences vers Manille et compte proposer désormais davantage de liaisons sans escale grâce à l’expansion de sa flotte.

La compagnie aérienne nationale du Koweït cessera de desservir Kuala Lumpur, Jakarta, Sohag et Alexandrie dès le 28 mars 2016.

La ligne Koweït-Kuala Lumpur-Jakarta est actuellement opérée sans concurrence, à raison de trois vols par semaine en Airbus A340-300.

Alexandrie et Sohag sont pour leur part desservies chacune avec deux vols par semaine en Airbus A320, face à Egyptair, Jazeera Airways et plusieurs transporteurs privés égyptiens (Air Arabia Egypt, Air Cairo et Nile Air pour Alexandrie, Air Cairo pour Sohag).

En parallèle, Kuwait Airways introduit dès le 28 mars 2016 trois vols directs par semaine entre le Koweït et Manille, une liaison qu’elle exploite actuellement avec une escale à Bangkok selon six rotations hebdomadaires en Airbus A330-200, face à Cebu Pacific et Philippine Airlines.

En outre, la compagnie koweitienne modifie la desserte de Londres et New York. Elle maintient son service Koweït-Londres Heathrow-New York JFK assuré trois fois par semaine en Airbus A340-300 (les mardis, jeudis et samedis), en plus des trois vols directs Koweït-New York JFK avec un Boeing 777-200ER (les lundis, mercredis et vendredis). Cependant, elle va cesser de transporter des passagers sur le secteur Londres Heathrow-New York JFK à compter du 17 janvier 2016. Au-delà de cette date, les passagers bénéficiant d’une réservation peuvent se faire rembourser intégralement ou seront reprotégés « dans un délai raisonnable » sur les vols d’autres compagnies aériennes.

Kuwait Airways explique ces différentes mesures par un changement de stratégie. La compagnie « se retire progressivement des routes les moins performantes, qui n’offrent pas de perspectives de rentabilité, tout en augmentant les fréquences directes sur les routes principales » , indique un communiqué. Avec l’arrivée de nouveaux avions dans la flotte, le nombre de services sans escale entre le Koweït et Londres Heathrow, ainsi qu’entre le Koweït et New York JFK, va augmenter dès la saison hiver 2016-2017, ajoute le texte.

Aux Etats-Unis cependant, Kuwait Airways était sous la menace d’une action en justice du ministère des Transports, parce qu’elle a refusé de transporter entre New York et Londres un citoyen israélien, constituant en droit américain un acte discriminatoire. La compagnie a expliqué que l’Etat d’Israël n’étant pas reconnu par le Koweït, elle ne peut accepter sur ses lignes des passagers voyageant avec un passeport israélien conformément à la réglementation de son pays d’origine. Plutôt que d’aller au-devant de nouveaux problèmes, elle a manifestement retenu une solution radicale à la faveur d’une nouvelle stratégie.

La compagnie koweitienne est engagée dans un vaste programme de modernisation et d’expansion de sa flotte, avec des commandes pour dix Boeing 777-300ER livrables à partir de novembre 2016, quinze Airbus A320neo attendus dès 2019 et dix A350-900 XWB livrables à compter de 2021.

Elle a par ailleurs pris en location longue durée depuis fin 2014 douze Airbus neufs, dont sept A320 « Sharklets » et cinq A330-200, opérés conjointement avec trois autres A320 plus anciens, quatre A340-300, un Boeing 747-400M et deux 777-200ER.

Kuwait Airways vole actuellement vers une trentaine de destinations, dont Paris, Vienne, Francfort et Genève en Europe, en plus de Londres.

Photo DP / Arpingstone : Airbus A340-300 de Kuwait Airways

Laissez un commentaire