Bombardier vend dix CRJ900 et livre le premier Q400 Combi

Bombardier : CRJ900 de China Express Airlines

Le constructeur d’avions canadien Bombardier a terminé l’année 2015 en annonçant à la fois une commande de China Express Airlines portant sur dix CRJ900 ainsi que la toute première livraison du nouveau Q400 Combi à Ryukyu Air Commuter, une filiale de Japan Air Lines.

Le contrat conclu avec China Express représente une valeur théorique de 462,6 millions de dollars au prix catalogue, a fait savoir Bombardier le 31 décembre. Sur les dix CRJ900 commandés, huit proviennent d’options précédemment souscrites. La compagnie aérienne régionale chinoise a désormais commandé un total de 38 CRJ900, dont 20 lui ont été livrés.

Établie à Chongqing et dans quatre autres villes, China Express s’est lancée en 2006 et se spécialise dans le transport régional. Elle dessert maintenant 62 villes en Chine. « China Express est engagée à fournir des services aériens aux gens des villes de troisième et de quatrième rangs en Chine. Notre mission est d’améliorer la connectivité aérienne pour ces collectivités » , explique Wu Longjiang, président de China Express Airlines. « Le CRJ900 est l’avion idéal afin de collaborer avec les sociétés aériennes majeures sur les vols à code partagé et les vols de correspondance, ainsi que pour collaborer avec les villes. Il offre d’excellentes caractéristiques économiques et une fiabilité remarquable et il est très apprécié de nos passagers. Nous poursuivons l’expansion de notre flotte avec ces magnifiques avions pour servir la demande et les destinations présentes et futures » , a-t-il ajouté.

Bombardier enregistre un total de 1.883 commandes fermes pour la famille d’avions CRJ, comprenant aussi les CRJ700 et CRJ1000. Sur ce total, le CRJ900 représente 409 commandes de la part de 20 clients dans le monde. Depuis son lancement, le constructeur « a apporté d’importantes améliorations au CRJ900, notamment une réduction de 5,5% de la consommation de carburant, comparativement aux modèles précédents » , selon Fred Crommer, président de Bombardier.

L’avionneur prévoit la livraison d’environ 900 avions de ligne de 60 à 100 places en Chine entre 2015 et 2034 « et le biréacteur régional CRJ900 s’avère tout à fait idéal pour ce segment de marché » , ajoute le dirigeant.

Un premier Q400 Combi

En Asie toujours mais au Japon à présent, Bombardier a livré le tout premier Q400 Combi, un programme présenté lors lors du salon aéronautique de Farnborough en juillet 2014.

Construit à l’usine de Toronto, l’avion est l’un des cinq exemplaires commandés par Ryukyu Air Commuter (RAC), le client de lancement de cette nouvelle variante du Q400, à la configuration combi fret-passagers. La filiale de Japan Air Lines se spécialise sur l’archipel d’Okinawa au Japon. Elle opte avec le Q400 Combi pour une « stratégie d’expansion audacieuse et novatrice » , selon le responsable de Bombardier pour la Chine et l’Asie du Nord, Andy Solem.

« Nous visons toujours à offrir le plus haut degré de confort et de commodité à nos clients et l’avion Q400 combi cargo constitue la plateforme idéale pour l’évolution de notre service » , explique Takashi Irei, président de Ryukyu Air Commuter.

La compagnie aérienne exploite déjà le Q400 dans sa version passagers. La nouvelle variante Combi offre « la plus grande capacité de charge payante et la plus grande souplesse opérationnelle de son segment » , selon le constructeur. L’avion propose jusqu’à 4.000  kg de capacité fret et jusqu’à 32 m³ de volume fret dans la version à grande capacité fret, tout en accueillant 82 passagers avec un espacement de 29 pouces entre les rangées de sièges, et 58 passagers avec un espacement de 32 pouces entre les rangées. Les soutes de « catégorie C » sont conçues pour satisfaire à la plus récente réglementation de l’industrie.

Bombardier a enregistré un total de 547 commandes fermes pour le Q400. L’avion est en service chez 60 exploitants dans près d’une quarantaine de pays dans le monde. Il est offert en plusieurs options : intérieur biclasse au confort accru des passagers, configuration à capacité assise supplémentaire pouvant aller jusqu’à 86 sièges pour les marchés à haute densité et maintenant configuration combi. « L’avion Q400 est exceptionnellement polyvalent » , indique Bombardier, qui souligne une consommation de carburant de 30% moindre « que celle des avions à réaction qu’il vient souvent remplacer » , mais aussi une vitesse de croisière élevée – « de 160 km/h plus rapide que les avions turbopropulsés classiques » .

Bombardier : Q400 Combi Ryukyu Air Commuter

Photos Bombardier

Laissez un commentaire