Ethiopian Airlines commande deux Bombardier Q400 supplémentaires

Bombardier Q400 d'Ethiopian Airlines

Bombardier a annoncé mardi « une entente d’achat ferme » d’Ethiopian Airlines portant sur deux turbopropulseurs Q400 supplémentaires, ce qui portera la flotte de la compagnie à un total de 19 appareils de ce type, la plus importante en Afrique.

Le contrat pour ces deux nouveaux avions représente une valeur théorique d’environ 63 millions de dollars au prix catalogue. Le Q400 « continue de faire partie intégrante de notre stratégie d’expansion en Afrique » , explique Tewolde Gebremariam, président-directeur général du groupe Ethiopian Airlines, cité dans un communiqué. « Dans le cadre de nos partenariats stratégiques avec ASKY Airlines, au Togo et avec Malawian Airlines, au Malawi, l’avion de ligne Q400 a joué un rôle vital. Il a permis des correspondances pratiques, l’accroissement des fréquences pour soutenir la croissance du transport aérien en Afrique et combler avec succès le chaînon manquant » , ajoute-t-il.

Ethiopian Airlines exploite déjà 17 Q400 sur son réseau régional. Fred Cromer, président de Bombardier Avions commerciaux, souligne pour sa part « la croissance soutenue d’Ethiopian Airlines et son utilisation impressionnante des avions pour répondre à un large éventail d’exigences du marché » .

Depuis 2013, la compagnie assure en tant qu’établissement agréé par Bombardier le support et la maintenance en ligne de ces avions dans ses installations situées à l’aéroport international de Bole à Addis-Abeba. La compagnie dispose aussi d’un simulateur de vol.

Actuellement, 69 Q400 sont en service auprès d’une vingtaine d’opérateurs sur le continent africain. Une présence appréciable. Le constructeur canadien évoque même « des percées impressionnantes en Afrique » , ce qu’il explique par « la robustesse et la fiabilité » du turbopropulseur dans des environnements opérationnels difficiles, « où ses performances par temps chaud et en haute altitude, sa vitesse digne d’un avion à réaction et sa vitesse de montée constituent des atouts importants » , selon le président de Bombardier.

L’avionneur dispose par ailleurs d’un bureau régional de soutien et d’un dépôt de pièces détachées à Johannesburg en Afrique du Sud.

Photo Bombardier : Q400 d’Ethiopian Airlines

Laissez un commentaire