Azul et TAP Portugal se rapprochent

Airbus A330-200 de TAP Portugal à Sao Paulo - Guarulhos - GNU 1.2 Renato Spilimbergo Carvalho

Les compagnies aériennes brésilienne Azul Linhas Aéreas Brasileiras et portugaise TAP Portugal viennent de conclure un accord de partage de codes, amorçant un rapprochement stratégique.

Les deux compagnies aériennes ont en commun d’être emmenées par David Neeleman. Ce dernier a fondé et dirige Azul. Il a remporté en juin 2015 la privatisation de TAP Portugal, dont il détient à présent 61% du capital au travers du consortium Gateway.

L’homme d’affaires américano-brésilien a souligné cet été les possibilités de synergies entre les deux compagnies aériennes. Celles-ci ont commencé à se rapprocher dès le mois d’octobre en établissant un accord interligne sur presque toutes les destinations de leur réseau respectif. Un pas supplémentaire vient d’être franchi avec le partage de codes annoncé le 02 décembre. « Cet accord constitue un pilier important dans le renforcement de notre partenariat en cours de construction » , souligne José Guedes Dias, Directeur des Alliances de TAP Portugal.

La compagnie portugaise est déjà la première entre l’Europe et le Brésil avec douze aéroports desservis dans ce pays. Grâce à l’accord qui prend effet à partir du 10 décembre 2015, elle va renforcer cette position en apposant son code TP sur les vols opérés par Azul depuis ces douze points d’entrée vers une vingtaine de destinations à l’intérieur du Brésil. Elle ajoutera ainsi à son réseau des villes comme Curitiba, Florianopolis, Maceio et Vitoria, par exemple. « Sur un marché aussi étendu que le Brésil, TAP a beaucoup à gagner avec ce partage de codes, en termes de pénétration et de couverture géographique » , explique le directeur des alliances de la compagnie portugaise.

En retour, Azul apposera son code AD sur les vols de TAP Portugal entre le Brésil et Lisbonne ou Porto, ce qui lui permettra de proposer pour la première fois des vols transatlantiques. « Avec ce partage de codes, nous élargissons l’horizon de nos clients, qui pourront utiliser les services de qualité de la compagnie aérienne portugaise pour voyager principalement vers l’Europe et l’Afrique » , souligne Marcelo Bento, directeur des Alliances d’Azul.

Les deux compagnies aériennes envisagent de renforcer cet accord avec de nouvelles destinations par la suite. Leurs programmes de fidélité vont être coordonnés.

Azul est la troisième compagnie aérienne brésilienne par le nombre de passagers transportés, et la première par le nombre de destinations intérieures au Brésil (presque une centaine). United Airlines et HNA Group (propriétaire de Hainan Airlines) sont entrés cette année à son capital, à hauteur de 5% et 23,7% respectivement. Elle assure 900 vols quotidiens avec une flotte de 145 avions. En outre, elle attend notamment 62 A320neo et 5 A350-900 XWB.

Pour part, TAP a présenté en juin dernier un ambitieux plan d’expansion transatlantique. Elle a commandé en novembre 53 Airbus (dont quatorze A330neo). Au Brésil, elle dessert aujourd’hui les aéroports de Belem, Brasilia, Belo Horizonte, Fortaleza, Rio de Janeiro (Galeao), Sao Paulo (Guarulhos), Manaus, Natal, Porto Alegre, Recife, Salvador et Campinas Viracopos.

Reste à voir si TAP maintiendra l’accord de partage de codes signé précédemment avec GOL, la rivale d’Azul.

Photo : Airbus A330-200 de TAP Portugal à Sao Paulo – Guarulhos – GNU 1.2 Renato Spilimbergo Carvalho

Laissez un commentaire