Bahamasair réceptionne un premier ATR 72-600

ATR 72-600 Bahamasair - Source ATR

Bahamasair a réceptionné jeudi un premier ATR 72-600, signalant le renouvellement de sa flotte de turbopropulseurs.

Le nouvel appareil livré le 26 novembre 2015 à la compagnie nationale des Bahamas est le premier d’une commande signée lors de l’édition 2015 du salon aéronautique du Bourget portant sur 2 ATR 72-600 et trois ATR 42-600.

Bahamasair devient ainsi un nouvel opérateur d’ATR. Les appareils sont destinés à remplacer cinq Bombardier Dash 8 Q300 plus anciens de 50 places. Ils voleront aussi bien sur le réseau intérieur qu’international. Avec les deux ATR 72-600 en particulier, la compagnie aérienne augmentera ses capacités sur les routes au départ de Nassau.

Le président de Bahamasair, Valentine Grimes, explique que « la forte communalité entre les ATR 42 de 50 sièges et les ATR 72 de 70 sièges est un atout important, car cela permettra à la compagnie de bénéficier d’une capacité flexible et de coûts d’exploitation optimisés. La capacité de l’ATR à décoller et atterrir sur des pistes courtes et à opérer sur de petits aérodromes, couplée avec leurs technologies les plus modernes et leur équipement attrayant pour les passagers, sont parmi les principales raisons du choix de Bahamasair » .

ATR continue ainsi d’étendre sa présence chez les compagnies aériennes opérant dans les régions insulaires, comptant déjà des clientes en Polynésie française, dans le Pacifique Sud, aux Philippines, aux îles Canaries, au Cap Vert, en Indonésie ou dans l’océan Indien.

Le constructeur basé à Toulouse marque aussi des points dans la région Amérique Latine – Caraïbes, où environ 180 ATR sont en service actuellement, contre 70 en 2005.

Outre les ATR, Bahamasair exploite trois Boeing 737-500 et vole vers une douzaine de destinations à l’intérieur des Bahamas, ainsi qu’aux Etats-Unis (Fort Lauderdale, Miami, Orlando, West Palm Beach), Cuba (La Havane) et les îles Turks and Caicos (Providenciales).

Photo : ATR 72-600 Bahamasair – Source ATR

Laissez un commentaire