ATR prend pied en Chine

ATR 42-600 et 72-600 en formation - Source : ATR

ATR annonce le 23 novembre l’ouverture d’un bureau commercial à Pékin destiné à renforcer sa présence à travers le pays.

Le constructeur européen de turbopropulseurs s’installe à l’aéroport de Tianzhu. Son équipe de Pékin sera dirigée par Wang Qi en qualité de Directeur des Ventes et Représentant principal pour la Chine. Elle s’appuiera sur la plateforme de travail d’Airbus et de son expérience en Chine. ATR est en effet une co-entreprise entre Airbus et Alenia Aermacchi (Groupe Finmeccanica). L’objectif de cette implantation est de développer et de renforcer ses relations avec ses partenaires chinois, ses clients potentiels et les autorités.

« La Chine connaissant actuellement un développement du transport aérien régional court-courrier dans les petites villes et les villes moyennes, les turbopropulseurs, économes en carburant, sont clairement identifiés comme offrant une solution idéale pour une population chinoise dispersée mais très nombreuse. Avec ses faibles coûts d’exploitation et d’entretien, son taux d’utilisation élevé et sa capacité à atterrir sur des petits aérodromes, la nouvelle génération d’ATR est parfaitement adaptée au marché chinois des vols court-courrier » , explique Tom Anderson, Directeur Commercial et Support Clients d’ATR.

L’avionneur a « identifié de nombreuses opportunités où ses appareils peuvent contribuer au développement des opérations régionales et combler un besoin en offrant des liaisons et une fréquence de service optimisées à des coûts très compétitifs. L’ouverture d’un bureau ATR à Pékin est une étape supplémentaire naturelle de notre démarche de développement des relations qui nous lient à nos partenaires, et elle renforce par la même occasion notre capacité à satisfaire les besoins de nos clients » , ajoute le directeur commercial.

ATR entretient des relations avec la Chine depuis près de vingt ans. Xian Aircraft Company (XAC), une filiale de la société AVIC, produit d’importantes parties de la structure, ainsi que certains composants des ailes des appareils ATR.

L’avionneur européen dit enregistrer déjà « un vif succès » en Asie, où 55 compagnies aériennes opèrent plus de de 350 de ses avions. Parmi ceux-ci, plus d’une centaine d’ATR 72-600, la version la plus évoluée du turbopropulseur.

Fondé en 1981, ATR se présente comme le leader mondial sur le marché des avions régionaux jusqu’à 90 places. Son siège social est établi à Toulouse.

Photo : ATR 42-600 et 72-600 en formation – Source : ATR

Laissez un commentaire