Air Mauritius : des résultats en amélioration au 3e trimestre

Airbus A330-200 d' Air Mauritius - CC Wikimedia / Aldo Bidini

Pour la période de juillet à septembre, deuxième trimestre de son exercice fiscal 2015-2016, Air Mauritius publie un bénéfice de 5,7 millions d’euros, en nette progression par rapport au deuxième trimestre de l’exercice précédent (0,6 millions d’euros). Ce résultat est obtenu avec une hausse du chiffre d’affaires et du trafic passagers. 

La compagnie aérienne de l’île Maurice dit ainsi enregistrer la meilleure performance de ces dernières années pour un deuxième trimestre. Le bénéfice de 5,7 millions d’euros tient compte d’un effet de couverture effectué l’an dernier à hauteur de 8,3 millions d’euros. Sans cela, les profits auraient été de 14 millions d’euros.

Le chiffre d’affaires enregistre une croissance de 5,1% pour le trimestre, d’année à année, pour passer à 131,1 millions d’euros. Air Mauritius a transporté 382.600 passagers de juillet à septembre 2015, soit une augmentation de 11,7%, pour une offre en siège en progression de 4,5%. Conséquence, le coefficient de remplissage des avions est en forte hausse de 6,1 points de pourcentage, à 80,4 %.

La compagnie explique que son résultat trimestriel en amélioration est « pleinement » lié à la baisse du prix du carburant. Cependant, les conséquences des effets de couverture et le taux euro/dollar trop faible – à 1,11 – ont grandement réduit les effets positifs d’un pétrole à 56,2 dollars le baril au deuxième semestre (contre 107,9 dollars pendant la même période de l’exercice précédent).

Grâce au bénéfice de ce trimestre, les comptes semestriels s’améliorent mais restent néanmoins dans le rouge, en ressortant à -4,2 millions d’euros pour la période de mars à septembre 2015, au lieu de -6,4 millions d’euros un an plus tôt. Air Mauritius y voit un redressement, cadrant avec une tendance à l’amélioration des principaux indicateurs (capacité, passagers transportés, chiffre d’affaires et taux de remplissage).

La compagnie souligne que ces résultats sont obtenus « dans un contexte de concurrence de plus en plus féroce » , avec l’arrivée de plusieurs transporteurs exploitant les mêmes marchés touristiques. L’arrivée de plusieurs compagnies aériennes ces deux dernières années s’est traduite par une pression continue sur les prix des billets. Face à cela, Air Mauritius tente de résister grâce à une gestion plus rigoureuse de ses coûts et à des efforts pour un meilleur rapport qualité/prix, dans l’objectif d’augmenter ses recettes et défendre ses parts de marché.

La compagnie s’attend à ce que le contexte dans lequel elle évolue reste difficile, avec la volatilité du prix du carburant et du taux de change euro/dollar ainsi que la concurrence accrue. Elle mise sur un renforcement de la desserte régionale et les perspectives qu’offre Singapour comme porte d’entrée vers l’Asie. Elle a signé à cet effet un partenariat avec l’aéroport de Singapour Changi et mène des discussions avec Singapore Airlines pour un accord de partage de codes.

Durant le dernier trimestre, le réseau a été renforcé avec l’ouverture en juillet 2015 d’une liaison vers Chengdu, sa quatrième destination en Chine après Shanghai, Pékin et Hong Kong.

Photo : Airbus A330-200 d’ Air Mauritius – CC Wikimedia / Aldo Bidini

Laissez un commentaire