Emirates : le bénéfice semestriel s’envole de 65%

Emirates : Airbus A380 à l'aéroport de Dubai

Malgré une légère baisse de son chiffre d’affaires, Emirates Airline a publié jeudi un bénéfice net pour le 1er semestre de son exercice fiscal en hausse de 65% par rapport à la même période de l’année dernière. Cette performance est liée notamment à la diminution de la facture carburant.

Entre avril et septembre 2015, la compagnie aérienne de Dubai enregistre un bénéfice net de 3,1 milliards de dirhams (849 millions de dollars), en hausse de 65% par rapport à la même période de l’année dernière.

Ce résultat est obtenu grâce à la diminution de la facture carburant, dont les prix ont baissé de 41% en comparaison du premier semestre 2014, explique Emirates. Ces achats, son premier poste de dépenses, ont représenté 28% de ses coûts d’exploitation, contre 38% un an plus tôt.

« Nous avons pris la décision calculée de ne pas couvrir nos achats de carburant, ce qui s’est révélé fructueux puisque les prix du carburant ont continué de fléchir. Emirates a également pris la décision de faire profiter ses passagers des économies réalisées sur la facture carburant en réduisant la surcharge carburant et en baissant les prix des billets » , précise Sheikh Ahmed bin Saeed Al Maktoum, président d’Emirates Group.

Néanmoins, ces décisions ont eu pour conséquence de réduire le chiffre d’affaires global, qui accuse une baisse de 4%, à 42,3 milliards de dirhams (11,5 milliards de dollars). La compagnie mentionne aussi un environnement difficile marqué par des « troubles politiques et un malaise économique dans plusieurs régions » ainsi qu’une « concurrence accrue qui met sous pression les rendements » .

Durant ce semestre, Emirates a pourtant continué sa croissance, avec une offre de sièges (en SKO) en augmentation de 16%, pour une demande (en RPK) en hausse de 11%. Le coefficient de remplissage baisse de 3,2 points de pourcentage, à 78,3%. La compagnie a transporté au total 25,7 millions de passagers entre le 1er avril et le 30 septembre 2015, soit 10% de plus que l’année dernière à la même époque. Le transport de marchandises progresse également de 10%, à 1,25 million de tonnes, Emirates soulignant que cette performance s’inscrit à l’inverse de la tendance du marché.

Treize nouveaux avions ont rejoint la flotte au cours du semestre, soit huit A380 et cinq 777. Quatre appareils ont été retirés, si bien que la parc a grandi de neuf avions au total. Seize autres livraisons sont attendues entre le 1er octobre 2015 et le 31 mars 2016.

Quatre routes ont été lancées, Bali, Multan, Orlando et Mashad. Ainsi, au 30 septembre 2015, Emirates dessert 147 destinations dans 79 pays. Bologne a été ajoutée le 03 novembre et Panama City sera inaugurée le 1er février 2016.

Emirates Airline est détenue par Emirates Group, également propriétaire du fournisseur de services aéroportuaires Dnata.

Photo : Emirates (Airbus A380 à l’aéroport de Dubai)

Un commentaire sur “Emirates : le bénéfice semestriel s’envole de 65%

Laissez un commentaire