Embraer : deux fois plus de commandes que de livraisons depuis janvier

© Embraer

Le constructeur d’avions brésilien Embraer enregistre sur les neuf premiers mois de l’année 2015 soixante-huit livraisons et 146 commandes fermes pour sa gamme d’appareils commerciaux, selon les résultats trimestriels qu’il a publié mardi. Une ombre au tableau cependant : les comptes virent au rouge, malgré une augmentation du chiffre d’affaires.

Embraer annonce avoir livré entre juin et septembre de cette année 21 avions commerciaux (20 E175 et 1 E195), ce qui porte le nombre des livraisons depuis janvier 2015 à 68, dont 62 E175, 2 E190 et 2 E195.

Du côté des commandes, Embraer enregistre au 3e trimestre 20 commandes fermes pour ses appareils E-Jets de génération actuelle, dont 18 E175 pour la compagnie aérienne américaine SkyWest qui les opèrera pour le compte de United Airlines dans le cadre d’un accord d’achat de capacité (CPA). Les signatures du 3e trimestre portent à 146 le nombre de commandes fermes sur les neuf premiers mois de l’année.

Ainsi, Embraer a vendu depuis janvier deux fois plus d’avions commerciaux qu’il n’en a produit. Son carnet de commandes s’en trouve consolidé, avec un total de 530 appareils restant à construire dans les prochaines années, pour une valeur théorique de 22,8 milliards de dollars aux prix catalogue, soit une amélioration de 1,9 milliard de dollars depuis le 31 décembre 2014.

Ces 530 avions à produire se répartissant en 263 E-Jets de génération actuelle et 267 E2-Jets de nouvelle génération. Embraer confirme aussi le calendrier de ce programme, avec un roll-out et un premier vol d’essai en 2016 pour une première livraison au 1er semestre 2018. Le premier modèle à rentrer en service devrait être l’E2-190, suivi par l’E2-195 en 2019 et l’E2-175 en 2020.

Avec ces résultats, Embraer dit maintenir sa position de leader pour les avions à réaction de 70 à 130 sièges, avec 50% des ventes et 60% des livraisons réalisées dans le monde.

Les comptes virent au rouge

Malgré les bons résultats commerciaux des activités civiles, Embraer publie une perte de 109,6 millions de dollars pour le 3e trimestre 2015, dix fois plus élevée que pour la même période de l’année dernière. Le constructeur explique cette contre-performance par une « combinaison de pertes dues au change de 24,2 millions de dollars» et «l‘augmentation de dépenses dues aux impôts de 164,4 millions de dollars» (113% de plus qu’au troisième trimestre 2014). En particulier, «La dépréciation du réal de 28% face au dollar pendant ce trimestre a augmenté la dépense en impôts», selon l’avionneur.

Le chiffre d’affaires progresse de 3,62%, à 1,28 milliard de dollars.

Embraer est le 3e constructeur mondial derrière Airbus et Boeing. Sa création date de 1969. Il a été privatisé en 1994. L’Etat Brésilien détient une participation et occupe un siège à son conseil d’administration.