Perform 2020 : les pilotes de KLM disent « oui » aux nouveaux accords

Boeing 777-300ER de KLM - © KLM

Ouf de soulagement chez Air France-KLM : les pilotes du syndicat Nederlandse Vereniging Verkeersvliegers (VNV)  ont finalement voté mardi en faveur des nouveaux accords de productivité, ouvrant la voie à la mise en oeuvre du plan Perform 2020 chez la compagnie néerlandaise.

Le scrutin était initialement prévu pour le vendredi 04 septembre, mais a été reporté sine die à la dernière minute, apparemment en raison de dissensions internes au sein de VNV. Il a finalement été organisé mardi. Les membres du syndicat ont voté « oui » aux  nouveaux accords d’entreprise « à une écrasante majorité » , a indiqué VNV dans un communiqué. « Ces accords sont une étape importante nécessaire à la continuité de KLM » , a déclaré Steven Verhagen, président de VNV.

Le texte a été négocié cet été entre la direction de la compagnie et des représentants de VNV. Il prévoit d’importants efforts de productivité de la part des pilotes, qui contribueront ainsi à hauteur de 100 millions d’euros aux 700 millions d’euros d’économies que doit réaliser KLM dans le cadre du plan Perform 2020 d’Air France-KLM, visant un retour à la rentabilité pour le groupe d’ici 2017.

Les pilotes travailleront plus, mais ne gagneront pas plus. L’accord comprend des mesures favorisant la productivité, avec de nouvelles règles sur les temps de travail et de repos, un âge de départ à la retrait reculé à 58 ans au lieu de 56 ans, et un gel des salaires pendant trois ans. Ces nouvelles conventions ont un effet rétroactif et couvrent la période du 1er janvier 2015 au 31 décembre 2017.

En retour, les pilotes obtiennent une participation aux résultats d’Air France-KLM, et, cerise sur le gâteau, un siège au conseil de surveillance du groupe, ce qui leur permettra « de gagner plus d’influence » pour les décisions à venir, selon VNV.

« Que l’on soit pilote junior ou pilote senior, tout le monde contribue. Personne n’échappe au mouvement. Il s’agit d’un paquet d’austérité équilibré. Nous investissons massivement dans le long-terme et contribuons à la force et la croissance de KLM au sein du groupe » , a souligné le président de VNV.

Le « oui » des pilotes permet à KLM de mettre en oeuvre les autres mesures de productivité concernant les hôtesses et stewards ainsi que les personnels au sol, qui ont été également négociées durant l’été.

Chez KLM, Perform 2020 semble donc mieux parti que chez Air France, où aucun accord n’a été signé.

Ce jeudi, le SNPL se réunit pour décider d’une position sur l’ouverture de négociations avec la direction d’Air France, qui souhaite augmenter la productivité des pilotes de 10% d’ici 2017. Les autres catégories de personnels sont réticentes.

Si les discussions avec les syndicats n’aboutissent pas, Air France envisage une réduction de 10% du réseau long-courrier, le retrait de la flotte d’une dizaine de gros-porteurs, et pour la première fois, des licenciements. Une politique d’attrition sévère, alors que KLM devrait croître.

Crédit photo : Boeing 777-300ER de KLM – © KLM

Laissez un commentaire